Published On: jeu, Jan 16th, 2014

Un incendie ravage complètement un édifice dans le secteur de Limoilou

Partager

C’est tout un secteur stratégique de l’économie urbaine de Québec qui sera dévisagé ce jeudi 16 janvier au matin, suite à un incendie d’une rare violence, qui a éclaté au 298 de la 7e Rue, proche de la 3e Avenue, dans le quartier Limoilou, à Québec.

Un incendie ravage complètement un édifice dans le secteur de Limoilou

Photo: Pierre Rochette

Cet incendie a complètement détruit un édifice de 3 étages au 298 7e rue abritant un commerce au rez-de-chaussée ainsi que plusieurs logements aux deux autres étages.

Les pompiers de Québec ont été appelés à se rendre sur les lieux aux environs de 19 h 40 et l’appel initial venait d’un résident qui disait voir des flammes dans son couloir et qu’il lui était impossible de sortir à l’extérieur.

À l’arrivée de la première unité, une fumée noire et dense s’échappait des fenêtres des 2e et 3e étages.

Après quelques vérifications, l’incendie fut localisé au sous-sol et devant les risques de propagation, des renforts ont vite été demandés.

Les flammes ont ensuite gagné les étages supérieurs jusqu’au toit en se propageant dans les murs et les planchers de l’édifice.

Au plus fort de l’incendie, l’élément destructeur était littéralement déchaîné et crachait ses langues de feu au travers toutes les fenêtres du 3e étage, du coté de la 7ième rue.

Les sapeurs ont vite adopté une intervention défensive, les risques étant trop grands pour eux de se présenter à l’intérieur, ils auront donc recours à des lances perforatrices et des jets déluges qui ont déversés sur les flammes, des mètres cubes d’eau.

Plus de 60 pompiers ont dû travailler d’arrache-pied pour venir à bout de l’intense brasier, avec une lutte qui fut compliquéepar quelques épaisseurs de murs et planchers en certains endroits étant donné l’âge du bâtiment.

Un incendie dans ce vieux secteur de la ville n’est jamais une partie de plaisir pour les soldats du feu qui doivent recourir à différentes méthodes et s’adapter rapidement.

Le Vieux Limoilou compte une multitude d’édifices qui sont très âgés et qui ont, avec le temps, été rénovés, ce qui aura causé des risques d’effondrement que présentait la structure, un large périmètre se sécurité avait été érigé par les policiers.

Après plusieurs heures de combat et avec l’accord du propriétaire, l’édifice qui abritait le commerce Roméo Falardeau Fourrures présent depuis 76 ans à Québec, a donc été cédé aux mâchoires d’une pelle mécanique pour démolir ce qui restait encore debout.

La structure ayant été rendue instable à cause de l’eau, mais aussi des flammes ardentes qui s’y sont attaquées pendant de longues minutes, le choix de la démolition n’était pas facile en tant que décision.

Il est encore trop tôt pour spécifier la cause de l’incendie et le travail afin de la trouver ne sera pas de tout repos étant donné qu’il ne reste qu’un tas de briques et de bois calciné.

Encore ce matin, les pompiers étaient toujours en train d’arroser les décombres puisque le brasier était encore fortement présent au sous-sol.

Point positif de l’évènement, on ne déplore aucune victimes, ni parmis les pompiers, ni du côté des citoyens et encore une fois, le travail efficace des pompiers de Québec aura permis d’éviter le pire, en sachant que la température plutôt clémente a aussi aidé les pompiers dans leur difficile combat.

Reportage : Pierre Rochette et Steven Randall Paradis

Video : Guy Martel

Photos: Guy Martel

Photos: Pierre Rochette

Photos: Steven Randall Paradis

Commentaires

About the Author

Facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar