Published On: lun, Fév 3rd, 2014

Matinée chargée pour les pompiers de Québec.

Partager

Matinée fort occupée, en ce lundi 3 février pour les pompiers de Québec.  Deux incendies ont éclatés à quelques minutes d’intervalles, le premier dans le secteur Lac-St-charles, et le second, dans l’arrondissement Les Rivières, plus précisément à Vanier.

2e alarme 511 Bernatchez / Photo Steven Randall-Paradis

2e alarme 511 Bernatchez / Photo Steven Randall-Paradis

le premier incendie s’est déclaré dans une résidence unifamiliale située au 483 rue du Mascaret.  L’appel initial logé au 911 aux alentours de 10:30, mentionnait que des flammes et de la fumée s’échappaient du domicile.  Les premiers véhicules en route ont vite rapporté une colonne de fumée visible de loin.  Dès son arrivée la première unité a confirmé une intervention nécessaire, le feu étant éclaté à la grandeur du petit édifice d’un étage.  Les pompiers ont procédé à l’extinction de façon dite défensive puisqu’il était impossible pour eux de pénétrer à l’intérieur.  Trois personnes ont réussis à évacué les lieux sans problème, et ont été pris en charge par les bénévoles de la Croix-Rouge.  La maison est une perte totale.  Aucun blessé à signaler de ce coté.

Environ 1 heures plus tard, les pompiers étaient appelés à se rendre au 511 rue Bernatchez, dans le secteur Vanier.  Les premiers détails faisaient mention d’un système d’alarme en opération et de flammes visibles par le plaignant.  À l’arrivée de la première équipe de sapeurs, ceux-ci ont à leurs tour confirmé que là aussi une intervention allait être nécessaire de leur part.  Le feu était éclaté dans un appartement du 3ième étage.  Au début de l’intervention, le travail des pompiers fût ralentit pendant un cour instant, puisque la borne-fontaine la plus près était gelée.  Les pompiers ont quand même pu débuté adéquatement leur attaque initiale avec les réservoirs des véhicules incendie, le temps de se raccorder à un hydrant un peu plus loin.  Malgré cet incident l’intervention rapide des pompiers a permis de confiner l’incendie à son point d’origine.  L’élément destructeur a été contrôlé environ 15 minutes plus tard.  Encore là on ne rapporte aucun blessé.

Plusieurs autres appels de moindre importance ont tenus les pompiers occupés tout le long de cet avant-midi.

Texte : Pîerre Rochette

Photos 511 Bernatchez: Steven Randall-Paradis

 

Commentaires

About the Author

Facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar