Opération policière d’envergure dans un motel de Québec

Partager

Ce mardi 17 juin, vers 18 h 00, les policiers du service de police de la ville de Québec ont été requis au Motel le Gite, sur le Boulevard Wilfrid Hamel, à Québec, pour un homme qui retenait une jeune femme contre son gré, dans une chambre de l’établissement.

Opération policière d'envergure dans un motel de Québec

Photo : Fabien Demarteau

Cette intervention banale au départ, sera le début d’une longue opération policière, qui durera plus de neuf heures et durant laquelle le S.P.V.Q fera appel à leurs collègues de la Sûreté du Québec, avec des moyens particulièrement impressionnants, puisque le Groupe Tactique et plusieurs véhicules lourds viendront appuyer ceux déjà en place.

Le déploiement majeur d’effectifs, tant au niveau des agents qui avaient l’arme au poing, mais aussi que des K9 ( brigade Canine ) et également du nombre d’enquêteurs des crimes graves.

Au début de l’événement, la zone de périmètre s’étendait jusqu’à l’Hôtel Le Gite, situé juste en face du Motel impliqué par l’intervention qui visait à déloger l’individu qui retenait la jeune femme dans la chambre.

Les clients qui se trouvaient dans le Motel, seront d’ailleurs évacués, près d’une heure après l’appel initial, alors que très peu d’informations sont connues sur les intentions de l’individu qui est à l’origine du déclenchement du branle-bas de combat.

Certaines personnes feront allusions à des propos, selon lesquels, l’homme aurait proféré des menaces de faire exploser l’endroit, en mentionnant que l’individu détenait des matières explosives, mais il n’en sera rien.

D’autres informations non validées, feront aussi références au fait probable, que le suspect pouvait être armé, ce qui nécessitera un agrandissement du périmètre de sécurité, qui sera repoussé jusqu’au Normandin, situé un peu plus loin, à l’intersection St-Jean-Baptiste.

Alors que les rumeurs allaient bon train, arriveront le poste de commandement de la S.Q, suivi par le camion blindé du S.P.V.Q et par la suite, ce seront l’Unité d’Urgence, de même qu’un autre véhicule de la S.Q, qui se présenteront, escortés par les véhicules des enquêtes.

À partir de ce moment, le dossier et la gestion de toute l’opération sera remise à la Sûreté du Québec, qui n’a donné que très peu de détails sur toute l’histoire, à part l’âge du principal intéressé, qui serait âgé dans le début trentaine, de même que la femme qui était séquestrée, qui serait elle dans la mi-vingtaine.

Vers 03 h 00 du matin, l’individu se rendra par lui-même aux forces de l’ordre et il a été pris en charge par les paramédics, qui l’ont transporté dans une centre hospitalier, pour évaluation, avant qu’il ne soit remis aux enquêteurs de la S.Q, à des fin de comparutions et qu’il soit probablement accusé sous différents chefs.

Plus de 24 H après cet événement, la Sûreté du Québec se fait discrète sur certaines questions posées, à savoir si l’homme est connu ou était recherché par les forces de l’ordre, si il pourrait avoir certains rapports avec des gangs criminalisés et la raison pour laquelle il aura été à l’origine de l’incident.

Vu l’enquête qui est toujours en cours, nous ne pouvons nous avancer plus, puisque, tout comme les autres médias, nous ne détenons pas plus d’informations.

Nous ferons une mise à jour, dès que nous serons en mesure de pouvoir fournir plus de détails sur les motifs qui ont poussé l’homme à tenir le siège durant tout ce temps et les informations que nous éventuellement la chance d’obtenir ultérieurement.

Reportage et Photos : Fabien Demarteau

Commentaires

About the Author

- Fondateur et Responsable Associé Chauffeur chez Laurier Mazda Éditeur web Patrouilleurs Médias Québec Photographe, Rédacteur, Chroniqueur Photographe et Chroniqueur pour QuébecSpot Média Courriel : urgencemedias@gmail.com

Facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar