Published On: ven, Nov 14th, 2014

Incendie Mortel sur la rue Duval à Limoilou.

Partager
photo: Steven Randall Paradis

photo: Steven Randall Paradis

Plusieurs appels ont prévenu les pompiers de Québec, tôt en ce vendredi matin, 14 novembre 2014 qu’un incendie faisait rage dans un immeuble de 12 logements du quartier Limoilou.

Le bâtiment situé au 2660 avenue Duval est effectivement enflammé à l’arrivé des premiers pompiers.  Les flammes sont tellement virulentes que dès sa sortie de la caserne, le chef aux opérations attaché à la caserne 4, située sur la rue des pins mentionne sur les ondes radio l’intervention nécessaire. Il est 06:15 environ. Dès son arrivée devant  l’édifice, des renforts sont demandés, puisque les flammes sont visibles et violentes au 2ième et 3ième étage.  Qui plus est, de nombreuses évacuations forcent la demande d’une 2ième alarme.

La fumée dense et noire s’échappant des fenêtres à la grandeur de l’édifice ne laisse présager rien de bon pour les sapeurs, qui doivent demander une 3ième alarme.  Rapidement l’élément destructeur profitant des vents se fraye un chemin jusqu’à la toiture. Devant ce fait, les équipes installent rapidement  des lances perforatrices et une 4ième alarme est alors requise. Malgré l’intervention rapide des pompiers, les flammes gagnent du terrain.  Pendant que certaines équipes s’attaquent aux flammes, d’autres procèdent aux vérifications en ce qui concerne l’évacuation.  Même après plusieurs minutes, des gens évacuent le bâtiment.

Malheureusement, environ une heure après le début de l’intervention, une victime est retrouvée.  Le décès d’une jeune femme sera confirmé sans équivoque.  Les flammes sont toujours apparentes et les équipes continuent leur progression.  Des tranchées sont pratiquées au toit, les fenêtres, brisées sur les étages afin de laisser s’échapper la fumée.  Le feu, se propageant dans la structure, donnera du fil à retordre aux sapeurs.  Ce n’est qu’après de longues minutes qu’ils réussiront à contrôler les flammes.

L’incendie est présentement sous enquête.  Il est encore trop tôt pour établir les causes et les dommages causés par l’eau, les flammes et la fumée.  Plusieurs familles se retrouvent tristement à la rue, et ce quelques semaines avant Noël.  Malgré les circonstances, encore une fois les pompiers de Québec auront fait preuve de leur excellent travail.  Leur efforts ayant d’ailleurs été soulignées sur les ondes radio, par le nouveau directeur, M. Christian Paradis installé dans ses fonctions depuis 10 jours à peine.

Texte : Pierre Rochette

Photos : Steven Randall Paradis

Commentaires

About the Author

Facebook

Facebook By Weblizar Powered By Weblizar