Accueil Internationales 11 nouveaux cas possibles d’Omicron en Roumanie ! Annonce de l’INSP

11 nouveaux cas possibles d’Omicron en Roumanie ! Annonce de l’INSP

78
0

11 nouveaux cas possibles d’Omicron en Roumanie est la nouvelle que personne ne voulait entendre. Et pourtant, la souche sud-africaine s’impose de plus en plus dans le pays. Au début, il n’y avait que des soupçons. Puis deux cas ont été confirmés. Plus tard, le nombre de cas est passé à trois. Et maintenant, vendredi, nous apprenons d’autres infections possibles. Ces données ont été publiées par l’INSP lors d’une conférence de presse tenue au Victoria Palace.

11 cas possibles d’Omicron en Roumanie : 6 probables, 5 suspects

L’Institut national de santé publique a annoncé vendredi 11 nouveaux cas possibles de maladie avec la variante Omicron. La responsable du Centre national de surveillance et de contrôle des maladies transmissibles, Adriana Pistol, a déclaré que « nous avons 6 cas probables » et « 5 cas suspects » d’infection par la souche sud-africaine.

« Très récemment, nous avons reçu de nouvelles informations. En ce moment, en plus des trois cas confirmés, nous avons 6 cas probables cette fois-ci et 5 cas suspects, qui sont en cours de traitement, d’analyse », a déclaré Adriana Pistol, représentante de l’INSP lors de la conférence de presse qui s’est tenue au Palais Victoria.

Lire aussi :  Le boycott des Jeux olympiques de Pékin se poursuit. Le Japon rejoint d'autres pays

« La nouvelle vient du fait que les trois contacts du premier cas en Afrique du Sud se sont également avérés avoir une très forte probabilité d’être la souche Omicron et les chances que le séquençage nous dise le contraire sont très faibles. De plus, nous avons un citoyen qui est arrivé du Nigeria et qui a été testé par PCR et qui est très suggestif de la souche Omicron », a-t-elle expliqué.

Maladies confirmées pour la première fois au début du mois

Vendredi, les autorités ont annoncé 11 cas possibles d’Omicron en Roumanie, mais elles nous ont aussi donné de bonnes nouvelles. Il existe également des personnes chez qui cette suspicion n’a pas été confirmée.

« En ce qui concerne les soupçons, nous avons eu jusqu’à présent des cas qui ont été démentis : deux cas sont arrivés d’Égypte, un du Maroc, un cas des Pays-Bas mais qui était entré en contact avec des collègues d’Afrique du Sud. Nous attendons actuellement les résultats d’un autre suspect, originaire de Bucarest, qui a l’habitude de voyager en Angleterre, où il a également rencontré de nombreuses personnes originaires d’Afrique », a expliqué Adriana Pistol.

Lire aussi :  Un million de masques distribués dans les écoles, annonce le ministre Cîmpeanu

Les deux premiers cas d’infection par la variante Omicron du coronavirus ont été confirmés en Roumanie le samedi 4 décembre. Il s’agit d’une femme de 48 ans du département de Brasov et d’un homme de 59 ans du département de Vaslui, rapatriés le 30 novembre d’Afrique du Sud. Quelques jours après cette annonce, nous apprenons qu’il y a un autre cas de maladie, le troisième. Il s’agit du mari de la femme de Brasov dont la présence a déjà été confirmée à Omicron. L’homme est âgé de 56 ans.

Lire Patrouilleurs des médias et sur GOOGLE NEWS

Article précédentLa Croatie a rejoint l’espace Schengen avant la Roumanie et la Bulgarie. Anciens Yougoslaves, pas de MCV et de visas pour l’Amérique
Article suivantL’Union européenne gaspille l’argent des contribuables. Des milliards d’euros vont à des organisations suspectes