Accueil Internationales 326 personnes ayant séjourné sur un bateau de croisière ont été bloquées...

326 personnes ayant séjourné sur un bateau de croisière ont été bloquées à cause du coronavirus. Deux personnes infectées ont tout chamboulé.

72
0

326 passagers d’un bateau de croisière sont bloqués à bord du navire, baptisé Hamburg, après la détection de deux cas de COVID-19. Le navire avait quitté le Cap-Vert et devait arriver à Puerto Madryn, en Argentine. Cependant, les autorités sanitaires ne l’ont pas autorisé à accoster après que le navire ait fait escale à Buenos Aires.

Les personnes ont été isolées à la demande du ministre argentin de la Santé.

Le ministère argentin de la santé a exigé mardi que toutes les personnes à bord du Hamburg soient isolées à la suite d’un nouveau cas positif de coronavirus signalé sur le navire de croisière.

Les autorités sanitaires signalent que deux cas de coronavirus ont été enregistrés. Le premier est un passager qui a été testé positif le 29 novembre. Par la suite, un membre de l’équipage, le personnel médical, qui s’est occupé du premier homme a également été infecté.

Lire aussi :  La Grande-Bretagne change de stratégie. Les États d'Asie du Sud-Est participent à la prochaine réunion du G7

Selon le capitaine du navire, la deuxième personne a présenté des symptômes spécifiques et a été isolée le 28 novembre. Le test antigénique a été effectué le 29 novembre et le résultat a été communiqué mardi. Une fois le résultat communiqué, une enquête épidémiologique a été lancée « en tenant compte des informations fournies par le navire par l’intermédiaire de l’Agence des transports maritimes, qui le représente ».

« La personne en question n’est jamais descendue du bateau pendant le séjour du navire à Buenos Aires ».

« Il convient de noter que la personne en question n’est jamais descendue du bateau pendant le séjour du navire à Buenos Aires et que tant le cas que les contacts qui sont identifiés sont isolés du reste de l’équipage et des passagers », ont envoyé les représentants de l’agence de transport.

Lire aussi :  Un avertissement sévère ! Une nouvelle "épidémie" est à nos portes. Ils sont les plus vulnérables

« Compte tenu du contexte épidémiologique international, les autorités nationales et la ville autonome de Buenos Aires ont convenu de procéder à une évaluation extraordinaire et des tests PCR ont été effectués, confirmant que la décision précédente était appropriée et que l’apparition d’un nouveau cas confirmé ne modifiait en rien l’évaluation du risque décrite ci-dessus », a déclaré le ministre argentin de la Santé.

Article précédentLes institutions ont réduit leur exposition au bitcoin de 10 %, soit la plus forte baisse depuis juillet.
Article suivantPlus de 70 Roumains sont bloqués au Maroc ! Seules deux compagnies aériennes desservent la région
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !