Accueil Dernières minutes ! Accord d’un milliard de dollars conclu par le gouvernement américain et les...

Accord d’un milliard de dollars conclu par le gouvernement américain et les représentants de Pfizer. Les pilules miracles sont en jeu

89
0

Des représentants de la société pharmaceutique Pfizer ont annoncé jeudi qu’elle avait signé un accord de 5,29 milliards de dollars avec le gouvernement des États-Unis (US) pour la livraison de sa pilule miracle COVID-19, dès cette année.

L’accord de Pfizer avec le gouvernement américain

L’accord porte sur la fourniture de 10 millions de traitements contre la maladie causée par le nouveau coronavirus.

Pfizer a annoncé mardi qu’il avait demandé une autorisation d’urgence aux États-Unis pour son antiviral oral PF-07321332, qui sera commercialisé sous le nom de Paxlovid. Selon les résultats provisoires des essais cliniques, cet antiviral a montré une efficacité de 89 % dans la prévention du risque d’hospitalisation ou de décès s’il est administré dans les trois premiers jours suivant l’apparition des symptômes.

Lire aussi :  Poutine n'abandonne pas. Les forces séparatistes en Ukraine utilisent des armes russes

Le gouvernement américain a également signé un contrat de 2,2 milliards de dollars pour la pilule antivirale de Merck, le Molnupiravir.

Par ailleurs, les responsables de Pfizer ont annoncé publiquement qu’ils étaient à la recherche d’un nouveau directeur financier. Le fabricant de médicaments basé à New York a annoncé mercredi qu’il procédait à une recherche externe pour trouver le successeur de Frank D’Amelio, qui occupe le poste de directeur financier depuis qu’il a rejoint la société en 2007 après avoir quitté le géant des télécommunications Alcatel-Lucent. Il prévoit de rester chez Pfizer jusqu’à ce qu’un successeur soit trouvé, mais Pfizer a refusé toutes les demandes des journalistes pour l’interviewer.

Problèmes de haut niveau dans une entreprise pharmaceutique

Le départ à la retraite du directeur financier intervient alors que Pfizer accélère la production de son vaccin COVID-19, développé avec son partenaire BioNTech. Au début du mois de novembre, la société a relevé ses estimations de ventes, invoquant une forte demande dans le monde entier. Les ventes de vaccins ont été la principale contribution au chiffre d’affaires de Pfizer au troisième trimestre, qui a plus que doublé par rapport à l’année précédente pour atteindre 24 milliards de dollars.

Lire aussi :  Scénario catastrophe COVID : un cas Omicron confirmé en Italie. Des dizaines de suspects aux Pays-Bas TEXTE EN DIRECT

Les autorités sanitaires américaines ont approuvé les vaccins pour les enfants jusqu’à l’âge de 5 ans. La société demande également aux autorités réglementaires américaines d’étendre l’approbation du vaccin de rappel aux personnes âgées de 18 ans ou moins. Pfizer a demandé mardi aux autorités réglementaires d’autoriser son médicament oral Covid-19 pour les patients à haut risque.

Article précédentL’Allemagne a atteint un niveau record. La situation est « dramatique ». Les responsables appellent à des mesures drastiques. Ce qui se passe là-bas est difficile à imaginer.
Article suivantL’Union européenne ne voit pas d’un bon œil le plafonnement des prix de l’électricité. La crise s’aggrave
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !