Accueil Sport Alexander Zverev sur Novak Djokovic : « J’en sais trop peu pour pouvoir...

Alexander Zverev sur Novak Djokovic : « J’en sais trop peu pour pouvoir le défendre

16
0

Le numéro 3 mondial, Alexander Zverev, a déclaré qu’il ne dirait jamais de mal de Novak Djokovic, mais a admis qu’il n’en savait pas beaucoup, ce qui l’empêche de le défendre dans cette situation. Djokovic a annoncé mardi qu’il avait obtenu une dérogation médicale pour l’Open d’Australie et qu’il pourrait participer au 5e tournoi du Grand Chelem.

janvier, il a atterri à Melbourne. Djokovic a été retenu à l’aéroport de Melbourne pendant neuf heures avant d’être informé que son visa était annulé et qu’il devait quitter le pays. « Chacun prend ses propres décisions.

[…] Je ne suis pas un politicien. […] Je ne dirai jamais de mal de Novak, mais j’en sais trop peu pour pouvoir le défendre », a déclaré Zverev.

« Djokovic n’est pas au-dessus des règles »

« Le visa de M. Djokovic a été annulé.

Lire aussi :  Nick Kyrgios rend hommage à la légende de la NBA Kobe Bryant, aujourd'hui décédé

Les règles sont les règles, surtout quand il s’agit de nos frontières. Personne n’est au-dessus de ces règles. Notre politique frontalière forte a été essentielle pour que l’Australie ait l’un des taux de mortalité par COVID les plus bas du monde », a tweeté le Premier ministre australien Scott Morrison.

Le père de Djokovic, Srdjan, a déversé sa colère sur les autorités australiennes, les accusant de traiter son fils comme un criminel. « C’est une décision honteuse. La déportation. Nous devons tous sortir et l’accueillir [wenn er zurückkommt].

Je ne peux pas parler à mon fils ; ils le présentent comme un criminel. Je n’ai pas de mots pour tout ce qu’ils lui ont fait », a déclaré Srdjan à Blic. « Je viens de parler à Novak Djokovic au téléphone.

Lire aussi :  La FFT rejette l'appel de Tsonga à obtenir une wild card pour l'Open d'Australie

J’ai dit à notre Novak que toute la Serbie était avec lui et que nos autorités prenaient toutes les mesures nécessaires pour mettre fin au harcèlement du meilleur joueur de tennis du monde dans les plus brefs délais. En accord avec toutes les normes du droit public international, la Serbie se battra pour Novak Djokovic, pour la justice et la vérité. Pour le reste, Novak est fort, comme nous le connaissons tous », a déclaré Vucic dans un post Instagram.

Article précédentATP Melbourne : Rafael Nadal se hisse en demi-finale après le retrait de Tallon Griekspoor
Article suivantNovak Djokovic partage son premier message après sa situation en Australie
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^