Accueil Sport Alize Cornet tient des propos inquiétants lorsqu’on l’interroge sur Peng Shuai

Alize Cornet tient des propos inquiétants lorsqu’on l’interroge sur Peng Shuai

41
0

La joueuse de tennis française Alize Cornet dit qu’elle est toujours inquiète pour l’ancienne double championne du monde Shuai Peng. « Je suis toujours un peu inquiète pour elle. Je dois dire que je suis toujours mal à l’aise dans cette situation et je ne sais pas comment elle va.

Je ne sais pas où est la vérité et où sont les mensonges », a déclaré Cornet au sujet de Peng Tennis Majors. Il y a deux semaines, Peng a insisté sur le fait qu’elle n’avait jamais porté d’accusations d’agressions se*uelles contre un ancien vice-premier ministre chinois.

« Je voulais que ce soit clair pour tout le monde, je n’ai jamais signalé ou écrit quoi que ce soit à propos de quelqu’un qui m’aurait agressée. Je parle maintenant et je ne veux plus jamais le faire. Ce sont des choses de ma vie privée, il y a eu des malentendus et il ne devrait pas y avoir d’interprétation déformée de la réalité », a déclaré Peng.

Lire aussi :  Luke Jensen explique pourquoi Roger Federer est GOAT, le James Bond du tennis

Peng a affirmé qu’elle était juste chez elle à se reposer

Peng a été portée disparue en Chine après avoir publié un message sur les médias sociaux dans lequel elle accusait un ancien vice-premier ministre chinois d’agressions sexuelles.

« La version chinoise a été écrite par moi, la version anglaise par un traducteur, mais il a dit la même chose. Les gens me menacent avec ça ? Absolument pas, j’étais juste à la maison pour me reposer. Encore une fois, je te remercie de t’inquiéter pour moi », a insisté Peng.

En l’absence de preuve vérifiable que Peng allait bien, la WTA a suspendu tous les tournois qui devaient avoir lieu en Chine en 2022. « En conséquence, et avec le plein soutien du conseil d’administration de la WTA, j’annonce la suspension immédiate de tous les tournois de la WTA en Chine, y compris Hong Kong.

Lire aussi :  Ashleigh Barty se retire de Sydney après son titre à Adélaïde

En toute conscience, je ne vois pas comment je pourrais demander à nos athlètes de concourir là-bas alors que Peng Shuai n’est pas autorisée à communiquer librement et semble avoir subi des pressions pour contredire ses accusations d’agressions se*uelles.

Compte tenu de la situation actuelle, je suis également très préoccupé par les risques auxquels tous nos joueurs et employés pourraient être exposés si nous organisions des événements en Chine en 2022″, a déclaré le PDG de la WTA Steve Simon en décembre.

Article précédentLe Kazakhstan déclare l’état d’urgence sur fond de violentes manifestations dans le pays
Article suivantLe ministre australien de la Santé : refuser un visa à Novak Djokovic était juste
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^