Accueil Internationales Biden et Poutine discuteront mardi des tensions en Ukraine

Biden et Poutine discuteront mardi des tensions en Ukraine

49
0

Le président américain Joe Biden et son homologue russe Vladimir Poutine se rencontreront par vidéoconférence mardi, ont annoncé samedi le Kremlin et un responsable de la Maison Blanche, une discussion très attendue au moment où les tensions entre Moscou et l’Occident s’exacerbent au sujet de l’Ukraine, rapportent les agences de presse internationales.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, rapporte que M. Poutine et M. Biden discuteront de l’Ukraine, entre autres sujets à l’ordre du jour, ainsi que de la mise en œuvre des accords conclus lors de leur sommet de juin à Genève.

Cette semaine, Vladimir Poutine a proposé à l’OTAN de signer un pacte de sécurité qui ne permettrait pas à l’Ukraine et à la Géorgie de rejoindre l’alliance, que le président russe accuse de ne pas respecter l’engagement pris après la guerre froide de ne pas s’étendre vers l’est.

Lire aussi :  Plus de 160 personnes sont mortes au Kazakhstan

Biden et Poutine chercheront à apaiser les tensions en Ukraine après que la Russie a été accusée de préparer une attaque contre l’État.

En outre, le chef du Kremlin a déclaré que le déploiement d’armements offensifs occidentaux en Ukraine est l’une des « lignes rouges » de Moscou.

Joe Biden a intensifié la pression sur la Russie vendredi, en déclarant qu’il préparait des « initiatives » pour défendre l’Ukraine en cas d’invasion russe, rapporte agerpres.ro.

L’administration et les médias américains, ainsi que les responsables ukrainiens, affirment que la Russie prépare une attaque contre l’Ukraine après que d’importantes forces militaires russes de 90 000 à 100 000 hommes ont été massées près de sa frontière, selon Kiev et Washington.

Lire aussi :  Les Saoudiens dépensent des millions pour des chameaux lors du festival de Riyadh

Un haut responsable américain a déclaré au Washington Post, sous couvert d’anonymat, que Moscou se préparait à lancer « 100 bataillons de groupements tactiques avec un effectif estimé à 175 000 hommes, ainsi que des chars, de l’artillerie et d’autres équipements » contre l’Ukraine.

Moscou répond qu’elle n’a pas cette intention et accuse à son tour Kiev de déplacer des troupes près de la frontière. Le mois dernier, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a affirmé que l’Ukraine préparait des provocations dans le Donbas (l’est séparatiste pro-russe de l’Ukraine) afin de pouvoir recevoir une « aide occidentale ».

Article précédentAdidas entre dans le Metaverse grâce à un partenariat NFT de premier plan avec BAYC
Article suivantJournée de la Constitution au Parlement. La promesse du Premier ministre Nicolae Ciucă – VIDEO