Accueil Dernières minutes ! Conflits en Syrie. Les chars russes ont été mis en pièces pendant...

Conflits en Syrie. Les chars russes ont été mis en pièces pendant les conflits.

71
0

Les chars russes en Syrie

Les chars M1 Abrams irakiens n’ont non seulement pas réussi à empêcher la prise de Mossoul en 2014, mais ont été capturés et retournés contre leurs propriétaires. Au Yémen, de nombreux M1 saoudiens ont été éliminés par les rebelles houthis. La Turquie, qui a perdu un certain nombre de chars M60 Patton et de chars M60T Sabra améliorés au profit des combattants kurdes et d’ISIS, a déployé ses redoutables chars Leopard 2A4 de fabrication allemande.

Si ces chars ont pu bénéficier d’améliorations spécifiques dans certains cas, la véritable leçon à tirer concerne moins les défauts techniques que la formation des équipages, le moral des troupes et l’engagement tactique. Après tout, même les chars de combat les plus lourdement blindés sont nettement moins protégés contre les coups portés sur le côté, à l’arrière ou à l’avant, et les rebelles ayant des années d’expérience du combat ont appris comment soutenir une embuscade de chars.

Le char russe T-90A, dont 550 exemplaires servent de char de combat principal en Russie jusqu’à ce que les T-14 Armatas entrent pleinement en service, constitue une exception à la détérioration de cette réputation. Le T-90 a été conçu dans les années 1990 comme une combinaison améliorée de l’ancien T-72 optimisé pour la production de masse et de la tourelle T-80 de meilleure qualité. En conservant un profil bas et un équipage de trois hommes, le T-90A de cinquante tonnes est nettement plus léger que les M1A2 et Leopard 2 de soixante-dix tonnes.

Lorsque Moscou est intervenu en Syrie en 2015 au nom du régime assiégé de Bachar el-Assad, elle a transféré une trentaine de T-90A à l’armée arabe syrienne, ainsi que des T-62M et des T-72 modernisés. En février 2016, des rebelles syriens ont filmé une vidéo d’un missile TOW se dirigeant vers un char T-90 dans le nord-est d’Alep. Dans un flash aveuglant, le missile explose. Cependant, lorsque la fumée s’est dissipée, il est apparu que le blindage réactif explosif du char avait déchargé l’ogive avant l’impact, minimisant ainsi les dommages.

Lire aussi :  Les États-Unis ont pris le téléphone : on demande à Poutine d'être "transparent". Les contacts sont préparés "au plus haut niveau".

Des centaines d’attaques filmées

Jakub Janovský se consacre depuis plusieurs années à la documentation et à la préservation des pertes d’armes enregistrées lors de la guerre civile syrienne. Il a récemment publié une archive de plus de 143 gigaoctets d’images du conflit, allant des atrocités commises par divers groupes à des centaines d’attaques.

Selon Janovský, sur les trente transférés à l’armée arabe syrienne, il sait que cinq ou six T-90A ont été emportés en 2016 et 2017, principalement par des missiles TOW-2A. Quatre autres personnes pourraient avoir été touchées, mais leur état après l’attaque n’est pas possible à déterminer. Bien sûr, il peut y avoir des pertes supplémentaires qui n’ont pas été documentées, et il y a des cas où le type de réservoir impliqué n’a pas pu être confirmé visuellement.

En outre, les rebelles ont capturé deux T-90 et les ont utilisés dans des actions, tandis qu’un troisième a été capturé par ISIS en novembre 2017. En juin 2016, les rebelles du Front Sham ont abattu un T-90 avec un TOW-2. Des images de drone prises plus tard montrent la fumée s’élevant de la trappe de la tourelle, révélant le Shtora lumineux du T-90.

En octobre, ISIS a capturé un T-90A blindé de la 4e division près d’al-Mayadeen, dans l’est de la Syrie, lorsqu’il s’est aventuré seul dans une tempête de sable. Puis, le 16 novembre 2017, ISIS a tendu une embuscade à une colonne blindée de la Tiger Force et aurait fait tomber la tourelle d’un T-90A en nettoyant son corps et en le laissant pourrir à l’envers dans le désert. L’équipage a apparemment été tué.

Lire aussi :  Les tensions s'intensifient. Une nouvelle guerre entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. La Russie s'implique

Modernisation des chars T-90

M. Janovský dit qu’il ne sait pas si des T-90 ont été perdus au profit d’armes à plus courte portée, « car le régime utilisait rarement les T-90 en combat rapproché, surtout après la capture de deux d’entre eux. » Le T-90 a en fait été « relativement réussi » selon Janovský, malgré les pertes dues à « une dépendance excessive et à une mauvaise coordination avec l’infanterie, qui était un problème à long terme ».

Selon Janovský, la caractéristique la plus utile du T-90 s’est avérée être l’optique et l’ordinateur de contrôle supérieurs à ceux des chars russes précédents. « Les T-90 se sont bien comportés lorsqu’ils ont eu l’occasion de tirer sur les rebelles à longue portée ou de nuit, lorsque l’optique moderne et l’ordinateur de contrôle de tir se sont avérés être un avantage majeur. »

En effet, la Russie prévoit de faire évoluer son T-90A, actuellement moins avancé que le T-90MS en service dans l’armée indienne, vers une variante T-90M dotée de nouveaux systèmes de protection active contre le poids, d’un blindage réactif amélioré et d’un canon principal plus puissant.

Enfin, les pertes subies en Syrie montrent que tout char est vulnérable sur un champ de bataille où les missiles antichars à longue portée ont proliféré. Les systèmes de protection active et les systèmes d’alerte de missiles sont essentiels pour atténuer ce danger, mais il en va de même pour l’engagement tactique, les équipages entraînés et l’amélioration de la coopération avec l’infanterie pour minimiser l’exposition aux attaques à longue portée, éviter les embuscades et fournir des yeux supplémentaires sur les menaces éventuelles.

Article précédentLes différends entre le Belarus et l’UE se poursuivent ! Les migrants mettent la main à la poche pour atteindre l’Europe
Article suivantMise en quarantaine de millions d’Européens qui n’ont pas été vaccinés ! La Roumanie ensuite ? Alerte
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !