Accueil Internationales Crise migratoire, scènes de guerre mondiale : des morts congelés enterrés dans...

Crise migratoire, scènes de guerre mondiale : des morts congelés enterrés dans les forêts à la frontière biélorusse-polonaise

53
0

L’Union européenne fait pression sur la Pologne pour qu’elle autorise l’accès des agences humanitaires, mais entre-temps, elle est sur le point d’inscrire sur une liste noire les voyagistes impliqués dans la traite des êtres humains au sein de l’UE.

« Nous sommes prêts à émettre des sanctions contre les personnes qui sont impliquées dans ce trafic d’êtres humains : compagnies aériennes, aéroports, agences de voyage, peu importe », a déclaré le Haut représentant pour les affaires étrangères Josep Borrel. « Mais maintenant, la question la plus importante n’est pas l’afflux, mais la prise en charge de ces personnes : nous devons leur fournir une assistance humanitaire ».

Les membres du groupe de Visegrad, en revanche, sont d’un avis différent, exprimant leur solidarité avec la Pologne et condamnant à la fois le Belarus et les politiques européennes : au premier rang, comme toujours, le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

« Bruxelles mène la mauvaise politique et finance pratiquement tout ce qui augmente la pression migratoire. Tout ce que le langage de la migration internationale appelle un facteur d’attraction est activement soutenu par l’Union européenne. Elle soutient les ONG, encourage les programmes d’intégration, etc. Il ne donne pas d’argent pour une seule chose, à savoir la protection physique de la frontière. Par conséquent, la position hongroise est toujours que l’Union européenne doit payer les coûts de la protection des frontières européennes », a déclaré M. Orban.

Lire aussi :  Tensions entre la Chine et la Lituanie au sujet d'un bureau de représentation "taïwanais".

Selon les autorités polonaises, la situation sur le terrain reste tendue. Des groupes importants de migrants tentent de traverser la Pologne et continuent de jeter des pierres pour blesser les gardes-frontières.

Viktor Orbán : l’UE n’a jamais été autant sous pression migratoire qu’aujourd’hui

M. Orban a également déclaré que l’Union européenne n’a jamais été soumise à une telle pression migratoire qu’aujourd’hui, qu’elle n’a jamais été soumise à une pression simultanée provenant de trois directions, et qu’il s’agit d’un énorme défi pour l’ensemble de l’UE.

Il a déclaré que l’Union subissait des pressions venant de trois directions. Au sud, l’afflux en provenance d’Afrique subsaharienne est constant, « les navires des ONG transportent continuellement des migrants vers les côtes européennes par la mer » et la route des Balkans occidentaux est à nouveau pleine, a souligné le premier ministre hongrois. Il a remercié le Premier ministre tchèque Andrej Babis et « nos amis tchèques » d’avoir envoyé des gardes-frontières à la frontière hongroise et d’avoir permis aux gardes-frontières tchèques de détenir plus de 4 000 personnes qui avaient franchi frauduleusement la frontière sud de la Hongrie.

Lire aussi :  La situation en Ukraine est très similaire à celle qui prévalait entre la Russie et la Géorgie en 2008.

Viktor Orbán a également expliqué que sur la route des Balkans, à la frontière avec la Hongrie, où 100 000 migrants ont été arrêtés jusqu’à présent cette année, ceux qui quittent l’Afghanistan y arriveront également. Chaque jour, 30 000 à 35 000 personnes quittent l’Afghanistan et l’Union européenne doit tenir compte du fait que la pression sur la route des Balkans va augmenter, a déclaré l’homme politique.

Il a également mentionné la troisième direction, « une nouvelle attaque contre nos amis polonais, qui sont assiégés en raison de la migration en provenance de l’Est ». M. Orbán a également souligné que Bruxelles mène une mauvaise politique et « finance pratiquement tout ce qui accroît la pression migratoire »(Rador).

Article précédentL’histoire s’est écrite au sommet de l’UE. Une victoire éclatante ! « Je veux aider les gens à croire en l’Europe »
Article suivantLunettes d’ordinateur. Qu’est-ce qu’ils sont et qu’est-ce qu’ils font ?
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !