Accueil Internationales Danemark, décision controversée : veut envoyer 300 prisonniers au Kosovo

Danemark, décision controversée : veut envoyer 300 prisonniers au Kosovo

66
0

Le Danemark veut louer des cellules de prison au Kosovo pour y envoyer 300 détenus, a indiqué mercredi le gouvernement de Copenhague, dévoilant un nouveau plan pour enrayer la tendance à la surpopulation carcérale dans le royaume scandinave, note l’AFP.

Le plan prévoit de « louer 300 places de prison au Kosovo » pour envoyer au Danemark les étrangers condamnés à l’expulsion après avoir purgé leur peine, a déclaré le ministère de la justice dans un communiqué, rapporte agerpres.ro.

En 2020, environ 350 détenus des prisons danoises devaient être expulsés à la fin de leur peine.

Le projet prévoit également d’augmenter la capacité du système pénitentiaire danois de 326 places entre 2022 et 2025.

Lire aussi :  Le pays qui reste interdit aux étrangers jusqu'à Noël. Les autorités prolongent l'interdiction par crainte d'Omicron

Le Danemark veut emmener des prisonniers au Kosovo alors que la population carcérale augmente de 19 %.

Depuis 2015, la population carcérale du Danemark a augmenté de 19 % pour atteindre plus de 4 000 personnes début 2021, soit un taux d’occupation qui dépasse les 100 %, selon les statistiques nationales.

Sur la même période, le nombre de gardiens a diminué de 18% dans le royaume scandinave de 5,8 millions d’habitants, connu pour ses prisons ouvertes réservées aux détenus purgeant des peines de moins de cinq ans.

« Nous aurons un déficit d’environ 1 000 places dans le système pénitentiaire d’ici 2025 », a déclaré le ministre Nick Haekkerup, cité dans le communiqué.

Lire aussi :  Les extraterrestres sont devenus tabous. Une blague sur la fameuse Zone 51 met l'armée américaine sur les dents.

Au Kosovo, selon les données du World Prison Brief de l’Université de Londres, 1 642 personnes étaient incarcérées en 2020, soit un taux d’occupation de 97 %.

Dans le passé, la Norvège et la Belgique ont déjà loué des cellules aux Pays-Bas et y ont envoyé des prisonniers, rappelle l’AFP.

Article précédentÉpoustouflant : Sourire, interdit pour les prochains jours. Celui qui enfreint la règle « ne jamais être revu ».
Article suivantL’ANPC aux commandes de la foire de Noël de Bucarest