Accueil Alimentation Date de péremption : savoir interpréter pour ne pas jeter inutilement

Date de péremption : savoir interpréter pour ne pas jeter inutilement

198
0
Date de péremption : savoir interpréter pour ne pas jeter inutilement

La date de péremption est un élément crucial sur les produits alimentaires mais qui reste souvent mal compris. Savoir interpréter ces dates peut aider à éviter le gaspillage tout en préservant notre . Dans cet article, nous allons déchiffrer ces énigmatiques inscriptions sur nos aliments.

Comprendre les dates de péremption : enjeux et définitions

Qu'est-ce que la date de péremption ?

D'abord, il est préférable de comprendre ce qu'est une date de péremption. Il s'agit d'une indication, apposée sur l' d'un produit alimentaire, qui donne la limite au-delà de laquelle ce dernier pourrait perdre certaines de ses qualités gustatives ou nutritionnelles et/ou présenter un risque pour la santé du consommateur.

Enjeux autour des dates de péremption

Les dates de péremption ont deux objectifs majeurs : garantir la sécurité alimentaire du consommateur et aider à gérer le stockage des produits dans les commerces. Cependant, leur mauvaise interprétation entraîne souvent du gaspillage alimentaire.

Maintenant que nous comprenons mieux ce qu'est une date de péremption et son importance, passons aux différents sigles qui y sont associés.

DLC, dDM, dCR : décryptage des sigles importants

Date Limite de Consommation (DLC)

La DLC ou Date Limite de est la date après laquelle un produit est susceptible de présenter un danger pour la santé. Elle est généralement précédée de la mention « à consommer jusqu'au ». On la trouve principalement sur les produits frais très périssables comme la , le poisson ou les produits laitiers.

Date de Durabilité Minimale (DDM)

La DDM ou Date de Minimale, anciennement DLUO (Date Limite d'Utilisation Optimale), est la date au-delà de laquelle les qualités gustatives ou nutritionnelles du produit peuvent commencer à se dégrader. La mention « à consommer de préférence avant le/fin » accompagne généralement cette date.

Date de Consommation Recommandée (DCR)

Moins courante, la DCR ou Date de Consommation Recommandée est une suggestion du fabricant pour une consommation optimale du produit en termes de goût et/ou texture. Après cette date, le produit reste consommable mais peut perdre une partie de ses qualités organoleptiques.

Interprétation des indications « à consommer jusqu'au » et « de préférence avant le »

« À consommer jusqu'au »

Lorsqu'on lit « à consommer jusqu'au« , cela indique une DLC. Il s'agit donc d'un aliment très périssable qu'il faut impérativement consommer avant la date indiquée pour éviter tout risque sanitaire.

« De préférence avant le »

La mention « de préférence avant le » indique une DDM. Le produit peut donc être consommé après cette date, mais il aura peut-être perdu certaines de ses qualités gustatives ou nutritionnelles. Il n'y a pas de danger pour la santé à consommer ces produits après leur DDM, tant que l'emballage n'est pas abimé et que les conditions de stockage ont été ées.

Conservation après la date de péremption : quels aliments sont concernés ?

Aliments à DLC

Les produits avec une DLC (Date Limite de Consommation), comme la viande fraîche, les plats cuisinés frais, les yaourts ou les fromages frais doivent être consommés impérativement avant la date indiquée.

Aliments à DDM

Pour les produits avec une DDM (Date de Durabilité Minimale), comme les pâtes sèches, , , conserves… ils peuvent être consommés après la date indiquée sans problème majeur pour la santé tant que l'emballage est intact et que le produit a été correctement é.

Risques pour la santé : reconnaître les aliments dangereusement périmés

Signes d'altération des aliments

Même si la date de péremption n'est pas dépassée, certains signes peuvent indiquer que l'aliment est altéré : odeur désagréable, moisissures visibles, goût inhabituel, texture modifiée… En cas de doute, il vaut mieux jeter l'aliment.

Lutter contre le gaspillage alimentaire grâce à une meilleure gestion des dates

Des gestes simples pour réduire le gaspillage

Afin de réduire le gaspillage alimentaire, il est préférable de bien comprendre et respecter les dates de péremption. Par exemples :

  • Vérifier régulièrement les dates de péremption des produits dans votre frigo ou votre placard et consommer en priorité ceux dont la date approche,
  • Respecter les conditions de conservation indiquées sur l'emballage,
  • Ne pas hésiter à congeler les aliments avant leur date de péremption si vous savez que vous ne pourrez pas les consommer à temps.

Conseils pratiques pour stocker et prolonger la durabilité des produits

Bien organiser son frigo

Pour optimiser la conservation des aliments, nous suggérons d'organiser correctement son réfrigérateur : viandes et poissons en bas où c'est plus froid, produits laitiers au milieu, fruits et légumes dans le bac prévu à cet effet…

Réflexions finales : quand faut-il vraiment se séparer de ses denrées ?

Choisir entre sécurité et anti-gaspillage

La date de péremption est un indicateur fiable à prendre en compte, mais n'oubliez pas d'utiliser aussi vos sens pour évaluer la fraîcheur des denrées. En cas de doute, il est préférable de jeter plutôt que de risquer une . Néanmoins, beaucoup de produits peuvent encore être consommés après leur date de péremption et ainsi contribuer à réduire le gaspillage alimentaire.

Pour conclure cet article, nous avons démystifié les dates de péremption et leurs implications sur notre santé et sur le gaspillage alimentaire. La clé est d'apprendre à interpréter ces dates et à conjuguer sécurité alimentaire et lutte contre le gaspillage.

4.6/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, Patrouilleurs Médias Québec a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News