Accueil Internationales De bonnes nouvelles dans tout ce chaos ! Ce qui a été...

De bonnes nouvelles dans tout ce chaos ! Ce qui a été découvert sur la variante Omicron.

68
0

Le premier cas d’infection par la variante Omicron a été annoncé jeudi en Afrique du Sud. La nouvelle souche s’est répandue assez rapidement, des cas ayant été signalés dans d’autres pays du monde. Les experts ont émis plusieurs signaux d’alerte et les autorités ont imposé des restrictions draconiennes. Cependant, dimanche, nous avons les premières bonnes nouvelles concernant Omicron. Bien qu’elle se propage extrêmement rapidement, elle ne présente pas de formes graves.

Selon les informations fournies par le médecin Angelique Coetzee, qui dirige l’Association médicale d’Afrique australe (SAMA), les personnes qui ont été infectées par la nouvelle souche du coronavirus n’ont pas développé de formes graves, rapporte dpa dimanche, selon Agerpres.

Le responsable médical affirme que jusqu’à présent, aucun cas d’infection par Omicron en Afrique du Sud n’a présenté une forme grave. La plupart des patients se plaignent de fatigue et de douleurs corporelles. Cependant, la recherche sur la nouvelle souche n’en est qu’à ses débuts. Angelique Coetzee a déclaré que seulement 24% de la population du continent africain est entièrement vaccinée.

Lire aussi :  António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies : "On ne peut pas reprocher aux populations africaines le niveau extrêmement faible de vaccination dont elles disposent."

« La plupart des patients se plaignent de douleurs dans le corps et de fatigue, une fatigue extrême, et cela se produit chez les jeunes, pas chez les personnes âgées », a-t-elle déclaré.

« Il s’agissait de patients qui n’étaient pas admis directement à l’hôpital », a précisé M. Coetzee.

La souche Omicron présente des symptômes différents des autres variantes de COVID-19

Bien qu’il s’agisse d’une bonne nouvelle, le médecin s’inquiète des effets que la nouvelle variante pourrait avoir sur les personnes âgées souffrant de pathologies préexistantes telles que les maladies cardiaques ou le diabète.

Angelique Coetzee a également noté que les symptômes de l’infection par Omicron étaient inhabituels, à savoir une fatigue importante. Elle a été la première à avertir de la possibilité de développer une nouvelle variante lorsque des patients présentant des symptômes légers mais inhabituels se sont présentés à son cabinet. La variante Omicron a été classée par l’Organisation mondiale de la santé comme une « variante préoccupante », qui présente un potentiel de réinfection plus élevé que les autres variantes.

Lire aussi :  Danger global. La Corée du Nord s'estime capable de déployer une arme hypersonique
Article précédentPremier pays dont l’ensemble de la population est vaccinée contre le COVID-19
Article suivantJusqu’où l’amour peut-il aller ? ! Ce qu’un homme était capable de faire pour sa femme
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !