Accueil Internationales Décision controversée à Bruxelles : la Commission européenne veut classer le gaz...

Décision controversée à Bruxelles : la Commission européenne veut classer le gaz et l’énergie nucléaire comme « verts ».

64
0

Commission européenne veut classer les investissements dans les centrales électriques au gaz et les centrales nucléaires comme « respectueux du climat » sous certaines conditions. C’est ce qui ressort d’un projet d’acte juridique de l’autorité de Bruxelles, qui a été rendu public le jour de l’an, peu après avoir été envoyé aux États membres de l’UE.

L’énergie nucléaire et le gaz pourraient être « verts

Ainsi, les investissements dans les nouvelles centrales nucléaires doivent être classés comme suit vert si les installations sont conformes aux normes techniques les plus récentes et si un plan spécifique est présenté pour l’exploitation d’une installation de stockage des déchets radioactifs de haute activité au plus tard en 2050. Une autre condition est que les nouvelles installations nucléaires doivent recevoir un permis de construire d’ici 2045, selon le projet d’acte juridique.

Lire aussi :  L'Europe et la Corée vont coopérer contre le crime organisé et le terrorisme

Les investissements dans de nouvelles centrales électriques au gaz devraient également pouvoir être temporairement classés comme verts dans des conditions strictes. Par exemple, il devrait être pertinent de savoir combien de gaz les gaz à effet de serre sont émis. Pour les centrales électriques approuvées après le 31 décembre 2030, selon le projet de loi, seuls jusqu’à 100 grammes d’équivalents dits CO₂ par kilowattheure d’énergie – calculés sur le cycle de vie – seraient autorisés, selon Der Spiegel.

Un projet de loi suscite la controverse dans les États membres de l’UE

La classification des activités de la Commission européenne a pour but de permettre aux investisseurs de réorienter leurs placements vers des technologies et des entreprises plus durables et de contribuer ainsi de manière significative à la neutralité climatique de l’Europe d’ici 2050. Cependant, la question de savoir si le gaz et l’énergie nucléaire doivent être considérés comme verts ou non dans le cadre de cette taxonomie est un sujet très controversé parmi les pays de l’UE.

Lire aussi :  Les États-Unis sont sur le point d'exploser. La puissance militaire de la Chine s'accroît

Par exemple, l’Allemagne est contre l’énergie nucléairemais considère que la production d’électricité au gaz est une technologie transitoire nécessaire pour atteindre la neutralité climatique. En revanche, pour des pays comme la France, l’énergie nucléaire est une technologie clé pour un concept sans CO₂.

Les États membres de l’UE ont jusqu’au 12 janvier pour commenter le projet d’acte juridique envoyé par la Commission européenne vendredi soir. La mise en œuvre des dispositions mentionnées ne peut être empêchée que si une majorité qualifiée d’États membres s’y oppose, c’est-à-dire au moins 15 États de l’UE.

Article précédentUn chauffeur de camion a été condamné à une peine initiale de 110 ans dans une affaire d’homicide par véhicule.
Article suivantSalvador : le président Bukele prédit une hausse à 100 000 dollars pour le bitcoin
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !