Accueil Internationales Défi pour la France. La France a pris la présidence tournante de...

Défi pour la France. La France a pris la présidence tournante de l’Union européenne. Ce que Macron espère

71
0

Le 1er janvier 2022, la France succède à la Slovénie à la présidence tournante de l’Union européenne (UE) pour six mois. Les États membres qui exercent la présidence de l’UE travaillent ensemble par groupes de trois, appelés « trios », pour une période de 18 mois. Le trio actuel est composé de la France (janvier-juin 2022), de la République tchèque (janvier-décembre 2022) et de la Suède (janvier-juin 2023), selon https://www.consilium.europa.eu/. C’est la 13e fois que la France assure la présidence de l’UE, la dernière fois étant de juillet à décembre 2008, rapporte le site https://www.lexpress.fr/.

Les priorités de la présidence française

La France a choisi comme devise de sa présidence le slogan « Redressement, force et appartenance », et comme logo un U et E bleu et rouge traversé par une flèche blanche, symbole de « l’ambition d’aller de l’avant », a expliqué Clément Beaune, secrétaire d’État aux Affaires européennes, lors d’une conférence de presse pour présenter les priorités de la présidence le 9 décembre 2021.

Lors de cette même conférence, qui s’est tenue à l’Élysée, le président français Emmanuel Macron a fixé comme objectif général de la future présidence française du Conseil de l’UE une « Europe forte dans le monde », proposant la réforme de l’espace Schengen pour mieux protéger les frontières européennes, et les critères de Maastricht, rapporte l’AFP le 9 décembre 2021.

« Si je devais résumer en une phrase l’objectif de cette présidence, je dirais que nous devons passer d’une Europe de la coopération à l’intérieur de nos frontières à une Europe forte dans le monde, pleinement souveraine, libre de ses choix et maîtresse de son destin », a déclaré Macron lors d’une conférence de presse le 9 décembre.

La présidence française de l’Union s’articule autour de trois grands axes : le numérique, la transition écologique et le social. Sur le numérique, la priorité de la présidence sera la régulation économique et la responsabilisation des plateformes numériques, notamment face aux discours de haine, avec la régulation des services et marchés numériques. Sur la transition écologique, l’objectif sera de créer un prix du carbone aux frontières de l’Union européenne (UE) pour les produits importés, et sur le plan social, la priorité sera d’établir une législation européenne sur le salaire minimum, selon le site officiel de la présidence française, https://presidence-francaise.consilium.europa.eu/fr.

La présidence française présente également une série d’objectifs à long terme pour l’Europe 2030, notamment : un nouveau modèle de croissance et d’investissement pour l’UE et la zone euro ; les valeurs européennes, avec des instruments pour protéger les démocraties des États ; la jeunesse, en étendant le programme Erasmus ; la culture, avec une « Académie de l’Europe » réunissant une centaine d’intellectuels de 27 pays et de tous horizons pour encourager le débat européen ; la santé, en développant une agence de recherche commune, ajoute le site de la présidence.

Lire aussi :  Biden invite quelque 110 pays à un sommet virtuel pour la démocratie

La présidence française portera également une attention particulière à la Conférence pour l’Europe, puisque les travaux de cette dernière s’achèveront au printemps 2022.

Trio actuel France-Tchèque-Suède (janvier 2022 – juin 2023)

La France, la République tchèque et la Suède ont assuré la présidence de ce tandem de juillet 2008 à décembre 2009.

Les thèmes prioritaires du trio, tels que présentés sur le site de la présidence française, sont les suivants :

* la protection des citoyens et de leurs libertés, en mettant l’accent sur le respect et la protection des valeurs européennes – démocratie, État de droit, égalité entre les femmes et les hommes, etc. – et le renforcement de l’espace Schengen et de la politique européenne d’asile et de migration ;

* promouvoir un nouveau modèle européen de croissance et d’investissement, fondé sur une croissance verte et durable et sur la souveraineté industrielle et numérique européenne ;

* construire une Europe plus verte, plus équitable socialement et plus saine pour les citoyens européens ;

* une Europe globale, un acteur mondial promouvant le multilatéralisme et des relations renouvelées avec ses partenaires, tout en partageant une vision commune des 27 États membres sur les menaces stratégiques.

Le programme de 18 mois des trois Etats réitère également l’engagement de l’Union européenne dans la lutte contre la pandémie de COVID-19 et ses conséquences économiques et sociales, rapporte https://presidence-francaise.consilium.europa.eu/.

Trio précédent Allemagne, Portugal, Slovénie (juillet 2020 – décembre 2021)

Le trio précédent était composé de l’Allemagne (juillet-décembre 2020), du Portugal (janvier-juin 2021) et de la Slovénie (juillet-décembre 2021), selon https://eur-lex.europa.eu/ et www.eu2020.de.

Fortement marqué par la pandémie de Covid-19, le programme commun du trio a ainsi fait de la lutte contre le coronavirus et ses conséquences économiques et sociales la priorité numéro un. L’adoption du budget pluriannuel de l’UE 2021-2027 a également été l’un des projets les plus importants du trio. Parmi les autres priorités à l’ordre du jour figurent la promotion d’une Europe sociale, les transitions verte et numérique et la recherche de réponses européennes aux questions de migration.

Lire aussi :  La police britannique en alerte après l'entrée d'un homme dans le Parlement de Londres

La présidence du Conseil de l’Union européenne est assurée à tour de rôle tous les six mois par les États membres de l’UE. Pendant cette période, l’État membre assure la continuité de l’agenda de l’UE au sein du Conseil et dirige les réunions de cet organe.

Le système de rotation des dirigeants a été introduit par le traité de Lisbonne en 2009. Le trio fixe des objectifs à long terme et prépare un ordre du jour commun, en déterminant les principaux sujets et questions à traiter par le Conseil sur une période de 18 mois. Sur la base de cet agenda, chacun des trois pays prépare son propre agenda semestriel, plus détaillé, selon www.consilium.europa.eu.

La présidence a deux tâches principales : la planification et la conduite des réunions au sein du Conseil et de ses organes préparatoires et la représentation du Conseil dans ses relations avec les autres institutions de l’UE.

En ce qui concerne la planification et la conduite des réunions, la présidence dirige les réunions formelles dans les différentes formations du Conseil (à l’exception du Conseil des affaires étrangères), veille à ce que les débats soient menés conformément au règlement intérieur et aux méthodes de travail du Conseil, et organise également des réunions informelles à Bruxelles et dans le pays qui exerce la présidence tournante.

En ce qui concerne son rôle représentatif, la présidence de l’UE représente le Conseil dans ses relations avec les autres institutions de l’UE, en particulier la Commission et le Parlement européen. Son rôle consiste à rechercher un accord sur les dossiers législatifs par le biais de ce que l’on appelle les trilogues ou les réunions de négociation informelles et les réunions du comité de conciliation.

Statistiquement, la législation examinée au cours d’une présidence dépend des initiatives de l’agenda stratégique de l’UE. 500 à 700 propositions législatives sont également examinées chaque semestre, peut-on lire sur le site web de la présidence slovène de l’UE, www.gov.si.

Article précédentMedvedev révèle les joueurs russes qui l’ont inspiré dans son enfance
Article suivantLe bitcoin a augmenté entre 7 % et 36 % au cours de la première semaine de janvier – chaque année depuis 2018.
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !