Accueil Internationales Deux grands sites d’information israéliens piratés : des messages menaçants de l’Iran...

Deux grands sites d’information israéliens piratés : des messages menaçants de l’Iran deux ans après l’assassinat de Soleimani

84
0

Le plus important site de nouvelles Le Jerusalem Post et le portail Maariv, de langue anglaise, ont été piratés. Israël a pris ce message comme une menace de l’Iran. Au lieu d’une page de nouvelles, une vidéo de propagande est apparue sur le site, montrant une roquette frappant la maquette du site nucléaire de Dimona.

Deux sites d’information en langue anglaise en Israël, appartenant aux mêmes propriétaires, ont été piratés

Le site web du journal The Jerusalem Post a montré une scène d’un exercice de tir de missiles iranien le mois dernier, au cours duquel Téhéran a détruit une maquette du réacteur nucléaire israélien de Dimona.

Sur l’image, le missile semble être lancé depuis l’anneau emblématique de l’Union européenne. du Général assassiné Soleimaniavec la mention : « Ce n’est pas une fusée. Nous sommes proches de vous là où vous ne pensez pas ». Le message a été traduit en anglais et en hébreu.

Missile lancé depuis la bague de Qassem Soleimani en direction du réacteur nucléaire israélien de Dimona – Site du Jerusalem Post le 3 janvier 2021, deux ans après l’assassinat de Soleimani (Screenshot/ The Jerusalem Post)

Le compte Twitter du quotidien en hébreu Maariv, qui a les mêmes propriétaires que le quotidien en anglais Jerusalem Post, a brièvement affiché le même message, mais a rapidement disparu.

« Nous sommes conscients du piratage apparent de notre site web, ainsi que d’une menace directe pour Israël. Nous nous efforçons de résoudre ce problème », a tweeté le site web du Jerusalem Post, qui a été remis en ligne environ deux heures après le piratage.

L’attaque de drone qui a conduit à l’assassinat du général Soleimani

L’ancien président américain Donald Trump a provoqué une onde de choc dans la région le 3 janvier 2020 en tuant de manière sélective le général Soleimani, qui était le commandant de la Force Quds, la branche des opérations extérieures des Gardiens de la révolution d’élite iraniens. La Force Quds est désignée par les États-Unis comme une organisation terroriste.

Lire aussi :  Emmanuel Macron défend son bilan sans officialiser sa candidature à la présidentielle

Soleimani a été tué dans une frappe de drone américain à Bagdad sur ordre de Trump, ainsi que son lieutenant irakien Abou Mahdi al-Muhandis, rendant furieux l’Iran et ses alliés.

Cinq jours après le meurtre de Soleimani, IranLe gouvernement iranien a riposté en tirant des missiles sur une base aérienne américaine à Ain al-Assad, qui abrite les troupes américaines en Irak, et sur une autre base près d’Arbil, dans le nord.

Aucun soldat américain n’a été tué dans les frappes, mais Washington a déclaré que des dizaines de personnes ont subi des lésions cérébrales traumatiques dues aux explosions.

Trump avait alors déclaré que les frappes de drones intervenaient en réponse à une vague d’attaques contre les intérêts américains en Irak, avertissant qu’il tiendrait l’Iran pour responsable si ces attaques se poursuivaient.

L’Iran promet que le général assassiné par Trump sera vengé.

L’Iran se prépare à lancer des activités d’une semaine pour commémorer l’assassinat de Soleimani. Les autorités ont déclaré que le principal événement de commémoration aura lieu lundi, sans donner de détails.

Ils ont ajouté qu’une présentation des « capacités de l’Iran en matière de missiles » aura lieu le 7 janvier.

Les responsables iraniens ont promis à plusieurs reprises que Soleimani serait vengé.

Le mois dernier, l’Iran a lancé plusieurs missiles balistiques à l’issue de cinq jours d’exercices militaires qui, selon les généraux, constituaient un avertissement à l’égard de l’Iran. Israël et comprenait une attaque simulée sur l’installation nucléaire israélienne.

Les forces des gardiens de la révolution iraniens ont conclu l’exercice en faisant exploser une cible conçue pour ressembler au complexe nucléaire israélien de Dimona. La télévision iranienne a diffusé des images de missiles frappant les structures visées et a menacé Israël.

Lire aussi :  De bonnes nouvelles dans tout ce chaos ! Ce qui a été découvert sur la variante Omicron.

La guerre de l’ombre et le programme nucléaire de l’Iran

Ces derniers mois, des groupes iraniens ou soutenus par l’Iran ont été accusés à plusieurs reprises de tenter de pirater des sites Web israéliens. La démarche fait partie d’une guerre de l’ombre qui dure depuis des années entre l’Iran et Israël. La cyberattaque la plus spectaculaire a eu lieu en 2010, lorsque le virus Stuxnet – qui aurait été créé par Israël et les États-Unis – a infecté le programme nucléaire iranien, provoquant une série de dysfonctionnements dans les centrifugeuses utilisées pour enrichir l’uranium.

Ces menaces interviennent alors que les négociations menées à Vienne pour relancer l’accord sur le nucléaire entre Téhéran et les puissances mondiales sont en difficulté. L’Iran a accéléré ses progrès sur la question nucléaire alors que les négociations pour revenir à l’accord peinent à avancer.

Trump a retiré les États-Unis de l’accord nucléaire et a réimposé des sanctions écrasantes à l’Iran en 2018. Depuis lors, Téhéran a commencé à enrichir ouvertement l’uranium jusqu’à une pureté de 60 %, soit une étape technique en deçà des 90 % nécessaires pour fabriquer une bombe atomique.

Israël ne participe pas aux négociations de Vienne, mais a menacé de recourir à la force en cas d’échec de la diplomatie, et les États-Unis ont également déclaré qu’ils préparaient des « solutions de rechange ». Au début du mois, le ministre de la défense, Benny Gantz, a déclaré avoir informé les responsables américains qu’il avait donné l’ordre aux forces de défense israéliennes de se préparer à une attaque contre l’Iran.

Article précédentLa Russie insiste pour que l’Europe négocie avec la Transnistrie
Article suivantConflit Russie – Ukraine : Biden sur l’attitude des États-Unis face à l’invasion
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !