Accueil Voyage Deux millions de tests Covid sont effectués à Bucarest. Le gouvernement prétend...

Deux millions de tests Covid sont effectués à Bucarest. Le gouvernement prétend qu’il n’y a pas de tests

53
0

Deux millions de tests Covid sont stockés à Bucarest et peuvent être distribués aux écoles. En attendant, le gouvernement prétend qu’il n’y a pas de tests et que c’est pour cela que les élèves ne sont plus testés.

Cette situation paradoxale est rapportée par la société roumaine impliquée dans le développement des tests.

 » DDS Diagnostic dispose de plus de 2 millions de tests en stock au 4 décembre 2021, contractés par DSU-IGSU suite à un appel d’offres remporté par DDS Diagnostic, sur la base d’une concurrence ouverte et transparente, mais refusé à réception par IGSU, au motif d’un retard de livraison de 30 heures. En raison de cette situation, la distribution des tests dans les écoles a été reportée, avec les risques de contamination des enfants que cela comporte », indique DDS Diagnostic.

Lire aussi :  Klaus Iohannis, carton rouge pour la taxe de solidarité - VIDEO

Deux millions de tests Covid restent inutilisés

L’entreprise privée dit avoir signalé le problème à plusieurs organismes publics. Il s’agit de la présidence, du bureau du Premier ministre, des ministres de l’intérieur, de la santé, de l’éducation, de l’ONAC et du département des situations d’urgence – IGSU. La société a également présenté cette situation lors d’une conférence de presse il y a trois semaines.

Le 5 janvier 2022, les représentants de DDS Diagnostic ont eu une réunion au niveau de la direction de l’IGSU. Cette réunion « n’a pas été concluante », affirme la société privée.

Selon elle, « les représentants de l’IGSU n’ont toujours pas accepté les arguments rationnels pour résoudre la crise, dans le contexte où, même pendant l’audience, le chef du DSU a annoncé publiquement qu’il n’y aurait pas de tests dans les écoles et qu’il n’y avait pas de stocks. »

Lire aussi :  La NASA a lancé un nouveau télescope révolutionnaire.

Le retard de 30 heures dans la livraison des tests est la raison invoquée par l’IGSU pour refuser de les accepter. Le retard s’était produit au début du mois de décembre. La raison de ce retard était un problème de transport, les tests arrivant de Chine.

Article précédentWTA Melbourne : Naomi Osaka et Simona Halep se qualifient pour les quarts de finale
Article suivantSebastian Korda testé positif au virus après son arrivée en Australie
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^