Accueil Voyage Étude : arrêter de fumer pourrait donner cinq années de vie supplémentaires...

Étude : arrêter de fumer pourrait donner cinq années de vie supplémentaires aux personnes atteintes de maladies cardiaques

139
0

Les fumeurs qui ont souffert d’une maladie cardiaque pourraient gagner cinq ans s’ils arrêtent de fumer, selon une nouvelle étude, note Euronews.

La recherche a révélé que les fumeurs tireraient presque le même bénéfice de l’arrêt du tabac que ceux qui sont soumis à un régime de multi-médicaments.

Les résultats, présentés lors d’un congrès de la Société européenne de cardiologie, portaient sur des patients âgés de 45 ans et plus qui ont continué à fumer pendant plus de six mois après un syndrome coronarien aigu (comme une crise cardiaque) ou un pontage.

Ces patients ont été traités avec des médicaments préventifs standard – antiplaquettaires, statines et médicaments pour abaisser la tension artérielle.

Ont également été analysés les patients qui ont complètement arrêté de fumer après ces événements de santé, les données de 989 patients ayant été utilisées au total.

Les chercheurs ont calculé le gain d’années en bonne santé – sans crise cardiaque ni accident vasculaire cérébral – chez les deux types de patients.

Lire aussi :  Plus de 475 000 voitures électriques Tesla sont rappelées

Ils ont constaté que le bénéfice estimé de l’arrêt du tabac semblait être comparable à l’utilisation des trois traitements pharmaceutiques.

L’arrêt du tabac a permis un gain de 4,81 années sans événement, tandis que les trois médicaments ensemble ont permis un gain de 4,83 années sans événement.

D’autres raisons d’arrêter de fumer

“Cette analyse s’est concentrée sur les fumeurs qui avaient subi une crise cardiaque et/ou l’implantation d’un stent ou un pontage”, a déclaré l’auteur de l’étude, le Dr Tinka Van Trier, du centre médical universitaire d’Amsterdam.

“Ce groupe présente un risque particulièrement élevé de subir une nouvelle crise cardiaque ou un nouvel accident vasculaire cérébral, et l’arrêt du tabac est potentiellement l’action préventive la plus efficace.”

Elle a ajouté que les avantages de l’abandon du tabac “sont encore plus grands que nous ne le pensions”.

“Notre étude montre que l’abandon de cette habitude semble aussi efficace que la prise de trois médicaments pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux chez les personnes ayant déjà subi une crise cardiaque ou une intervention pour ouvrir des artères obstruées. Les patients pourraient gagner près de cinq ans de vie en bonne santé.”

Lire aussi :  Le pape évoque le spectre d'une "possible guerre nucléaire".

Elle a ajouté que l’analyse ne tenait pas compte des autres avantages de l’abandon du tabac, tels que l’amélioration des résultats en matière de maladies respiratoires, de cancer et de longévité.

“Le sevrage tabagique reste une pierre angulaire de la prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux et de l’amélioration de la santé globale à tout moment, y compris après une crise cardiaque et à tout âge”, a-t-elle déclaré.

“Nous savons que le tabagisme est responsable de 50 % des décès chez les fumeurs, dont la moitié est due à des maladies cardiovasculaires.”

Suivez Patrouilleurs des médias sur Twitter, Facebook et Google News!

Article précédentLa Belgique ferme une usine Ferrero – Une épidémie de salmonelle pourrait se préparer
Article suivantPink Floyd se réunit pour une chanson de soutien à l’Ukraine
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^