Accueil Internationales France, mesure sans précédent : les médecins infectés soigneront les patients atteints...

France, mesure sans précédent : les médecins infectés soigneront les patients atteints de Covid-19

51
0

La France s’apprête à adopter une nouvelle mesure sans précédent : elle accepte que les médecins infectés continuent à traiter les patients avec du COVID-19. Le ministère de la santé a publié des instructions à cet effet. C’est le premier pays d’Europe à recourir à une telle mesure.

La France autorise les agents de santé infectés par le coronavirus mais présentant des symptômes légers ou inexistants à continuer de soigner leurs patients. Il s’agit d’une mesure d’urgence visant à pallier le manque de personnel dans les hôpitaux et les établissements médicaux français confrontés à une explosion du nombre d’infections.

L’exemption spéciale des règles de quarantaine en France s’appliquera aux hôpitaux, aux maisons de retraite et aux cabinets médicaux individuels. Elle ne peut s’appliquer aux médecins et aux soignants que s’ils sont entièrement vaccinés et ne toussent pas et n’éternuent pas. En outre, les instructions publiées par le ministère de la santé précisent que les travailleurs infectés ne doivent pas être en contact avec des patients non vaccinés ou des personnes présentant un risque plus élevé de maladie.

Lire aussi :  Le premier SMS au monde est mis aux enchères via NFT

Les autorités ont déclaré qu’il s’agit d’un risque calculé et qu’elles n’excluent pas la possibilité que les travailleurs de la santé et les soignants dont la présence du COVID-19 a été confirmée infectent leurs collègues et leurs patients, mais qu’il est nécessaire de maintenir les services essentiels à la population.

La France autorise les médecins infectés à traiter les patients atteints de Covid-19, ce qui permettra de combler le manque de personnel dans les hôpitaux

Les dirigeants des hôpitaux ont déclaré que la nouvelle flexibilité de l’auto-isolement les aidera à combler les lacunes en matière de personnel, note l’Associated Press, selon antena3.ro.

Lire aussi :  Le nombre d'adultes atteints de démence est en augmentation

« Si le système devient très tendu et que 50 % de notre personnel est positif, il viendra travailler parce qu’il faudra quand même soigner les patients », a déclaré le professeur Marc Leone, chef du service d’anesthésie de l’hôpital Nord, à Marseille (sud).

La variante Omicron étant particulièrement contagieuse et provoquant une augmentation des infections dans de nombreux pays, les gouvernements et les industries ont prévenu que les règles d’auto-isolement entraînaient des pénuries de personnel dans un certain nombre de secteurs. Jusqu’à présent, la France semble être le seul pays ouvert à la possibilité que le personnel médical travaille alors qu’il est infecté.

Article précédentL’Allemagne revend du gaz russe. L’oléoduc de Yamal fonctionne à l’envers depuis 13 jours
Article suivantUn geste inattendu dans une église le soir du Nouvel An : Les croyants se sont levés et sont rentrés chez eux. Avec quoi le prêtre les a-t-il dérangés ?