Accueil Dernières minutes ! Joe Biden peut communier même s’il soutient l’avortement : ce que le...

Joe Biden peut communier même s’il soutient l’avortement : ce que le Conseil des évêques catholiques des États-Unis a décidé

77
0

Le document – qui a été adopté par 222 voix contre 8 et 3 abstentions – nécessiterait l’approbation du Vatican avant toute action visant directement un élu. « C’est vraiment quelque chose qui vise à aider les catholiques à comprendre l’intention de l’Eucharistie », a déclaré Chieko Noguchi, porte-parole de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis.

Les évêques américains votent contre le retrait du droit de communion aux partisans de l’avortement

Une version préliminaire du document contenait des dispositions équidistantes qui étaient loin de refuser la communion à Biden ou à d’autres personnes qui soutiennent le droit à l’avortement. La seule disposition qui semblait dirigée vers la Maison Blanche stipulait : « Les laïcs exerçant une certaine forme d’autorité publique ont la responsabilité particulière d’incarner l’enseignement de l’Église au service du bien commun. »

Lors d’une visite en Italie en octobre, Le président américain Joe Bidena déclaré que le pape François lui avait dit qu’il était heureux d’être un « bon catholique » et qu’il devait continuer à recevoir la communion.

Biden, qui est un fervent catholique de toujours, s’est vu refuser la communion en 2019 dans une église catholique de Caroline du Sud en raison de son soutien au droit à l’avortement.

Lire aussi :  Les rumeurs de guerre s'intensifient. Déclarations des parties impliquées dans la crise de Donbas

Le pape François s’est prononcé contre la volonté de certains évêques américains de permettre aux évêques individuels de refuser communion les politiciens qui soutiennent le droit avortement. Le mouvement de refus de la communion est mené par une aile plus conservatrice de l’Église catholique.

Joe Biden en désaccord avec l’Église sur son soutien au mariage gay

Le soutien du président au droit à l’avortement et au mariage homosexuel l’a souvent mis en porte-à-faux avec les chefs religieux. M. Biden a déclaré qu’il était personnellement opposé à l’avortement, mais qu’il ne pensait pas devoir imposer son point de vue au reste de la société.

Le président assiste à la messe chaque semaine, porte souvent le chapelet de son fils décédé au poignet et parle fréquemment du rôle important que joue la foi dans sa vie, notamment pour l’aider à surmonter le deuil.

La première femme et la première fille de M. Biden sont décédées en 1972 dans un accident de voiture, peu après que M. Biden ait obtenu son siège au Sénat des États-Unis. Le fils de Biden, Beau, un vétéran de la guerre d’Irak qui a occupé le poste de procureur général du Delaware, est décédé en 2015 d’un cancer du cerveau à l’âge de 46 ans.

Lire aussi :  Trading : Support et résistance

Le président a déclaré que son administration était « profondément attachée » au droit des femmes à l’avortement et qu’elle « protégera et défendra ce droit ». Il a récemment critiqué une loi texane interdisant l’avortement après six semaines de grossesse, la qualifiant d' »extrême » et déclarant qu’elle « viole de manière flagrante » le droit constitutionnel des femmes à l’avortement, tel qu’il a été affirmé par la Cour suprême dans son arrêt historique Roe contre Wade.

M. Biden a également déclaré qu’il chercherait à faire annuler l’amendement Hyde, la loi fédérale qui interdit l’utilisation de fonds fédéraux pour payer les avortements, sauf en cas de viol, d’inceste ou lorsque la vie de la mère est en danger. M. Biden était auparavant favorable à l’amendement Hyde, mais il a changé de position au début de l’année en raison des critiques de ses rivaux démocrates pour la présidence de 2020, selon CNN.

Article précédentDeux des assassins d’un personnage historique pourraient être vengés par la justice. L’affaire reste très controversée
Article suivantL’Allemagne a atteint un niveau record. La situation est « dramatique ». Les responsables appellent à des mesures drastiques. Ce qui se passe là-bas est difficile à imaginer.
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !