Accueil Internationales La Chine défend la Russie : réaction sévère à la résolution de...

La Chine défend la Russie : réaction sévère à la résolution de l’ONU sur les crimes de guerre en Ukraine

373
0

Les représentants de la affirment que la confiance dans le Conseil des droits de l’homme de l’ONU pour les droits de l’homme a été endommagée. Ceci en raison du vote de ses membres en faveur d’une enquête sur les abus présumés de la en , selon l’agence de presse Reuters. La résolution a été adoptée par une large majorité de 33 membres du Conseil, tandis que deux autres s’y sont opposés et que 12 autres se sont abstenus de voter. Les représentants de la Chine et de l’Érythrée ont voté contre.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères chinois, Zhao Lijian, a déclaré que la décision du Conseil ONU La décision de la Commission européenne d’ouvrir une enquête sur les violations présumées des droits de l’homme par les troupes russes a ébranlé la confiance des membres dans cet organe.

Lire aussi :  Les États-Unis fournissent des informations pertinentes à l'Ukraine, mais pas celles qui pourraient compromettre les généraux russes

Zhao Lijian a déclaré lors d’une conférence de presse que l’objection de la Chine était due au fait que l’ONU n’avait examiné que certains des États où des guerres étaient menées.

Chine est l’un des rares pays à soutenir le régime de et a refusé de condamner l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Et ce, malgré le fait qu’il prétend être un grand partisan de la paix. Par conséquent, la sortie publique du porte-parole diplomatique de Pékin condamnant la résolution permettant d’enquêter sur la Russie pour crimes de guerre fait partie de la politique de soutien au régime de Poutine.

Source :

L’ONU va enquêter sur les accusations portées contre la Russie

Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies a adopté une résolution visant à enquêter sur les allégations de crimes de guerre commis par les troupes russes en Ukraine. Une fois ces enquêtes lancées, les responsables peuvent être tenus pour responsables.

Lire aussi :  La Russie menace ses ennemis avec la "Torpille de l'Apocalypse", qui est devenue opérationnelle. L'engin, équipé d'une "propulsion nucléaire et d'une charge utile"

Plus de 50 pays ont soutenu l’appel de Kiev à la tenue d’une session spéciale du Conseil pour examiner “la détérioration de la situation des droits de l’homme en Ukraine à la suite de l’agression russe”.

La résolution a été adoptée à une forte majorité, 33 membres ayant voté “pour” et deux – la Chine et l’Érythrée – “contre”. Il y a eu 12 abstentions.

Russie a été suspendu du Conseil, qui compte 47 membres. Toutefois, elle aurait pu se joindre à la session en tant qu’observateur, mais a refusé de le faire pour protester contre la résolution proposée.

Article précédentCrise des exportations de céréales en Ukraine : “Zelenski a ordonné aux forces armées ukrainiennes de miner les eaux côtières”.
Article suivantAvec la Roumanie et le HCR, le Japon apporte un soutien essentiel aux personnes déplacées par l’invasion de l’Ukraine.
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !