Accueil Internationales La Croatie rejoint l’espace Schengen. La raison de cette décision

La Croatie rejoint l’espace Schengen. La raison de cette décision

121
0

La Croatie rejoint l’espace Schengen, ont décidé jeudi les gouvernements de l’Union européenne. La décision, attendue depuis octobre 2019, a été prise après que Zagreb a été convaincu de pouvoir gérer efficacement les frontières extérieures du bloc. On ne sait pas encore quand l’événement aura lieu. Mais tout le monde s’accorde à dire qu’il s’agit là de l’une des plus grandes réussites de l’UE et d’un signe que l’Europe est de plus en plus unie.

« Nous sommes prêts ! » a déclaré la commissaire européenne aux affaires intérieures Ylva Johansson lors d’une conférence de presse jeudi, après que les gouvernements de l’UE ont décidé de l’entrée de la Croatie dans l’espace Schengen, rapporte Reuters.

La Croatie a montré qu’elle sait et peut gérer efficacement les frontières extérieures du bloc après que les autorités ont lutté contre la migration. Certains groupes non gouvernementaux estiment que Zagreb est même allé trop loin dans cette direction. Cette déclaration intervient alors que plusieurs responsables croates ont reconnu être intervenus violemment lors de la vague de migrants arrivés à la frontière bosniaque en octobre.

Lire aussi :  Trump a été hué après avoir dit qu'il s'était fait vacciner avec le COVID-19.

La Croatie, qui est devenue membre de l’UE en 2013 et souhaite également rejoindre la zone euro.

La Croatie rejoint l’espace Schengen, mais on ne sait pas quand.

L’espace Schengen compte 26 membres, dont la Suisse et la Norvège, pays non membres de l’UE. Outre la Croatie, les autres pays de l’UE non membres de l’espace Schengen sont la Bulgarie, la Roumanie, Chypre et l’Irlande.

On ne sait pas encore quand la Croatie rejoindra l’espace Schengen.

Ce qu’implique l’adhésion à Schengen

Bien que la libre circulation ait permis aux citoyens de vivre et de travailler au-delà des frontières de l’UE, la pandémie de COVID-19 a restreint de nombreuses libertés de déplacement. La suppression des frontières intérieures a entraîné un renforcement des frontières extérieures de l’espace Schengen. Les États membres situés à ses frontières sont donc chargés d’organiser des contrôles rigoureux à ces frontières et de délivrer des visas de court séjour si nécessaire.

Lire aussi :  Donald Trump renonce à un accord controversé pour 375 millions de dollars. Accusations du Congrès

L’adhésion à Schengen implique également la participation à la coopération policière en matière de lutte contre la criminalité organisée ou le terrorisme, notamment par le biais du partage de données, comme dans le cadre du système d’information Schengen (SIS).

Même si les frontières intérieures ne devraient exister que sur le papier dans l’espace Schengen, de nombreux États membres ont réintroduit des contrôles aux frontières pour des raisons de lutte contre le terrorisme ou récemment en raison de la pandémie de COVID-19, écrit Digi24.

Article précédentStan Wawrinka subit un revers avant la saison 2022
Article suivantEmma Raducanu envisage de passer son permis moto