Accueil Internationales La droite française a choisi son candidat pour l’élection présidentielle de 2022

La droite française a choisi son candidat pour l’élection présidentielle de 2022

36
0

La droite française s’est réunie samedi et a choisi son candidat pour les élections présidentielles qui auront lieu l’année prochaine.

Valérie Pécresse, la femme politique française qui se décrit comme « un tiers de Margaret Thatcher, deux tiers d’Angela Merkel », a été désignée samedi comme la candidate du parti de droite « Les Républicains » (LR) à l’élection présidentielle qui se tiendra au printemps prochain, rapporte Reuters, selon agerpres.ro.

Au second tour de l’élection primaire du parti, elle a battu Eric Ciotti, remportant 61% des voix. Mais selon les sondages, Valérie Pécresse, actuellement présidente du conseil régional d’Ile-de-France, a une chance infime d’accéder au second tour de l’élection présidentielle, puisqu’elle recueille actuellement environ 11% des voix.

Lire aussi :  Dans son message de Noël, la reine d'Angleterre se souvient de la perte du prince Philip.

Valérie Pécresse, candidate de choix de la droite française à l’élection présidentielle de 2020, devra prendre les voix de Macron ainsi que celles de l’extrême droite…

Valérie Pécresse, qui se présente également comme une sociale-libérale, pourrait tenter de s’appuyer sur les électeurs de l’actuel président libéral Emmanuel Macron, mais elle aura également besoin des voix de l’électorat conservateur recherché par l’extrême droite. Elle a déjà commencé à courtiser ces derniers, promettant de réduire de moitié le nombre de permis de séjour accordés aux migrants non européens, de sévir contre la criminalité et d’interdire le port du foulard islamique aux femmes accompagnant leurs enfants lors de sorties scolaires.

Lire aussi :  Donald Trump a ruiné son amitié avec l'un des premiers ministres les plus influents du monde. Déclarations coupées de l'ancien président américain

La candidature inattendue du commentateur d’extrême droite Éric Zemmour a dissipé l’impression que l’élection présidentielle de l’année prochaine sera une répétition de 2017, lorsque le libéral Emmanuel Macron et la nationaliste Marine Le Pen se sont affrontés au second tour.

Article précédentImages terrifiantes : Une étoile dévorée par une région « monstrueuse » de l’espace. Les corps célestes peuvent-ils survivre ?
Article suivantLes athlètes rapatriés d’Afrique du Sud seront à nouveau testés mardi.