Accueil Dernières minutes ! La Hongrie ne quittera pas l’UE : le message clair de Viktor...

La Hongrie ne quittera pas l’UE : le message clair de Viktor Orban après sa réélection à la tête du Fidesz

44
0

Le nationaliste Orban, qui devra affronter une élection parlementaire serrée en 2022 pour la première fois en plus de dix ans, a été réélu dimanche à la tête du Fidesz.

« Après la bureaucratie communiste, nous ne voulons pas de nouveaux diktats, cette fois de Bruxelles », a déclaré Viktor Orban aux délégués du Fidesz, ajoutant que la Hongrie rejetterait le libéralisme occidental. « Nous ne renoncerons pas au droit de défendre nos frontières, d’arrêter les migrants. Nous insistons sur le fait qu’en Hongrie, le mariage est entre un homme et une femme, le père est un homme et la mère est une femme… Et ils devraient laisser nos enfants tranquilles. »

Lire aussi :  Des conclusions alarmantes après une étude sur la pollution. L'organe qui est irrémédiablement endommagé

Au pouvoir depuis 2010, M. Orban, âgé de 58 ans, se présente comme un défenseur de l’identité culturelle de la Hongrie face à l’immigration musulmane en Europe et comme un protecteur des valeurs chrétiennes face au libéralisme occidental.

Viktor Orban devra faire face à un front uni des partis d’opposition

M. Orban a souligné que l’Union européenne doit être réformée et que l’objectif de la Hongrie est de parvenir à ce changement, et non de quitter le bloc qu’elle a rejoint en 2014 : « Nous ne voulons pas du tout quitter l’Union européenne, ils ne peuvent pas se débarrasser de nous facilement. Nous voulons garder notre souveraineté et nous ne voulons pas nous retrouver dans des états unis d’Europe au lieu de l’intégration. »

Lire aussi :  L'ancien chef d'État est dans un état critique. Il fait une grève de la faim depuis plusieurs semaines

Lors des élections prévues en avril 2022, M. Orban devra faire face à un front uni de partis d’opposition, dont les socialistes, les libéraux et l’ancien parti d’extrême droite Jobbik, désormais de centre-droit. L’alliance des six partis est dirigée par Peter Marki-Zay, un catholique conservateur de 49 ans, père de sept enfants et maire d’une petite ville, qui semble correspondre aux valeurs traditionnelles que M. Orban promeut publiquement et est considéré comme un candidat solide. (Rador)

Article précédentAvertissement sur la fin du monde. Les satellites de la NASA ont fait une découverte inquiétante sur l’atmosphère.
Article suivantLe Venezuela, une cible possible. Quel est le plan américain ?
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !