Accueil Bien-être La méditation : boostez votre cerveau en seulement deux mois !

La méditation : boostez votre cerveau en seulement deux mois !

719
0

La méditation a des effets bénéfiques sur le corps et l’esprit et, selon la science, sa pratique peut avoir des effets transformateurs sur le cerveau.

La méditation s’inspire du bouddhisme, et ceux qui le pratiquent depuis plusieurs années en retirent divers bienfaits, tant sur le plan mental que corporel.

Calmer l’esprit

Pratiquer la méditation, en effet, permet de calmer l’esprit centrer les pensées et bannir les énergies négatives et le “bruit” pour montrer ce qui compte vraiment. Sur le plan scientifique, cependant, il s’est avéré compliqué de démontrer les effets de la méditation sur le cerveau humain.

Un article de l’Université de Binghamton publié dans Rapport scientifique de Nature a montré comment la pratique de la méditation, même pendant quelques mois seulement, a réussi à modifier les schémas cérébraux de 10 étudiants. Ainsi, selon les chercheurs, la méditation peut en effet avoir une effet transformateur sur le cerveau.

Lire aussi :  Pollution : 3 exercices simples à faire à la maison pour se désintoxiquer de la pollution (et plus encore)

Les résultats montrent que l’entraînement à la méditation permet une transition plus rapide entre les deux états généraux de conscience dans le cerveau. L’un d’eux est appelé le réseau du mode par défaut, qui est actif lorsque le cerveau est au repos et n’est pas concentré sur le monde extérieur, comme pendant la rêverie et le vagabondage. L’autre est le réseau d’attention dorsal, qui s’occupe des tâches qui demandent plus d’attention.

Améliorer les capacités cérébrales

Les résultats de l’étude montrent que le La méditation peut améliorer les connexions cérébrales entre et dans ces deux réseaux cérébraux.

Les Tibétains ont un terme pour désigner la facilité de passage d’un état à l’autre : ils l’appellent flexibilité mentale une compétence qui vous permet de modeler votre esprit. Les chercheurs veulent également appliquer la méditation pour mieux observer le développement de la maladie d’Alzheimer et de l’autisme, qui pourraient être causés par des problèmes du réseau d’attention dorsale.

Lire aussi :  Méditation : la pleine conscience, remède aux douleurs chroniques.

C’est pourquoi une étude est prévue sur les personnes âgées divisées en deux groupes, un groupe en bonne santé et un groupe souffrant de La maladie d’Alzheimer une déficience cognitive précoce ou légère. L’objectif ? Voir si les changements dans le cerveau provoqués par la méditation peuvent améliorer les performances cognitives même chez les sujets atteints de maladies et de troubles dégénératifs.

Article précédentRégime sans glucide : l’avis d’un nutritionniste pour briser les mythes
Article suivantNestlé lance un lait végétalien dont nous n’avions vraiment pas besoin !
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^