Accueil Internationales La Nouvelle-Zélande veut une loi antitabac d’ici 2025

La Nouvelle-Zélande veut une loi antitabac d’ici 2025

74
0

La Nouvelle-Zélande envisage d’interdire aux jeunes d’acheter des cigarettes à vie, l’une des mesures antitabac les plus sévères au monde.

La Nouvelle-Zélande envisage d’interdire aux jeunes d’acheter des cigarettes à vie dans le cadre de l’une des mesures les plus sévères au monde à l’encontre de l’industrie du tabac, arguant que les autres efforts visant à réduire le tabagisme prennent trop de temps, rapporte Ryan Brooks.

La Nouvelle-Zélande travaille sur une loi anti-tabac

À partir de 2025, les personnes de moins de 14 ans ne seront plus jamais autorisées à acheter légalement des cigarettes. La ministre associée de la santé, Ayesha Verrall, a annoncé ce plan, qui met l’accent sur l’impact disproportionné du tabac sur la population indigène maorie de Nouvelle-Zélande, note Reuters.

Lire aussi :  La menace frappe à la porte. Le Pentagone doit augmenter la production d'armes hypersoniques

« Nous voulons nous assurer que les jeunes ne commencent jamais à fumer, c’est pourquoi nous légiférons pour une génération sans tabac, en faisant de la vente ou de la fourniture de produits du tabac à des jeunes de 14 ans une infraction lorsque la loi entrera en vigueur. Nos projections montrent que la population européenne de Nouvelle-Zélande devrait atteindre le statut de non-fumeur d’ici 2025. Mais les Maoris n’atteindront pas cet objectif avant des décennies si nous n’agissons pas maintenant », a déclaré Ayesha Verrall.

Le gouvernement consultera un groupe de travail sur la santé et des experts en santé publique au cours des prochains mois. Les autorités néo-zélandaises n’ont pas dit comment elles comptaient contrôler le plan, mais elles souhaiteraient interdire le tabac d’ici 2022.

Lire aussi :  La reine Elizabeth II a assisté au baptême de deux arrière-petits-enfants
Article précédentLe monde entier ne veut pas voir Roger Federer perdre’, dit l’entraîneur de haut niveau
Article suivantMatteo Berrettini : « Maintenant, je vais bien et je veux tout récupérer ».