Accueil Internationales La Roumanie pourrait rejoindre Schengen en 2022, avec le soutien de la...

La Roumanie pourrait rejoindre Schengen en 2022, avec le soutien de la France

74
0

La Roumanie pourrait rejoindre Schengen en 2022, même au premier semestre. L’ambassadeur de France à Bucarest, Laurence Auer, a fait cette annonce dans le cadre du lancement de la présidence française du Conseil de l’UE, qui durera six mois, de janvier à juin.

« Durant ces six mois, nous ferons tout notre possible pour contribuer à l’élargissement de l’espace Schengen en accueillant la Roumanie à bord », a déclaré l’ambassadeur français. L’annonce a été faite lors d’une conférence tenue à la représentation de la Commission européenne, à laquelle ont participé Ramona Chiriac, chef de la représentation de la Commission européenne en Roumanie, et Bogdan Aurescu, ministre des affaires étrangères.

Le calendrier de l’adhésion de la Roumanie à Schengen est désormais une décision strictement politique. « La décision politique unanime sera prise par le Conseil de l’Union européenne et nous nous félicitons de la priorité accordée à cette question par la présidence française », a déclaré Ramona Chiriac.

Lire aussi :  2022, une année décisive en Europe. L'UE révise ses stratégies

La Roumanie peut rejoindre Schengen car elle remplit toutes les conditions techniques

L’ambassadeur de France et le chef de la représentation de la Commission européenne ont tous deux souligné que la Roumanie avait rempli toutes les conditions techniques pour l’adhésion à Schengen.

Le ministre des affaires étrangères Bogdan Aurescu a déclaré que l’entrée de la Roumanie dans l’espace Schengen est également dans l’intérêt des pays qui en sont déjà membres.

« La réalité récente, y compris dans le contexte de la pandémie, nous a montré que la fragmentation de l’espace Schengen, par le maintien des frontières intérieures, peut avoir un impact négatif sur l’intégrité et le fonctionnement du marché unique », a expliqué le ministre roumain des Affaires étrangères. Selon lui, la Roumanie « remplit les critères d’adhésion depuis plusieurs années déjà ».

Lire aussi :  Les mesures visant à limiter la propagation du COVID-19 ont provoqué un tollé. Les Allemands descendent dans la rue et font entendre leurs doléances

Il y a six mois, le Parlement européen a également confirmé qu’il souhaitait que la Roumanie rejoigne Schengen.

Chaque État membre de l’UE assure la présidence du Conseil de l’Union européenne à tour de rôle pendant six mois. Le Conseil de l’Union européenne réunit les ministres des pays de l’UE, par domaine politique.

Article précédentRafael Nadal est ravi d’avoir remporté le titre de Melbourne Summer
Article suivantBecker : Djokovic n’est pas un idiot, il était sûr que ses papiers étaient en règle