Accueil Internationales La Russie effectue des exercices militaires à la frontière de l’Ukraine

La Russie effectue des exercices militaires à la frontière de l’Ukraine

45
0

La Russie a organisé mercredi des exercices militaires avec des chars dans la région de Rostov, près de la frontière ukrainienne. La Russie a dérangé l’Occident en amenant des troupes près du pays.

La Russie a organisé mardi des exercices de tir à balles réelles avec des troupes et des chars près de la frontière ukrainienne. Cette action a sonné comme une note inquiétante dans le contexte des négociations avec les États-Unis, dont Washington espère qu’elles écarteront la menace éventuelle d’une invasion de l’Ukraine.

La Russie a effectué des exercices militaires avec 3 000 soldats

Un jour après que les Américains aient demandé à la Russie, lors de pourparlers à Genève, de retirer environ 100 000 soldats de la région frontalière, le ministère de la défense a déclaré qu’environ 3 000 soldats avaient commencé à s’entraîner au combat, note Reuters.

Lire aussi :  La Barbade est devenue la plus récente république du monde

Les exercices ont laissé entendre que la Russie n’a pas l’intention de réduire la pression militaire qui a amené les États-Unis à la table des négociations. Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré que les discussions de lundi ont été menées de manière ouverte. Cependant, il n’est pas optimiste quant à un accord.

M. Peskov a déclaré que la situation serait plus claire après deux autres cycles de négociations que la Russie devrait tenir cette semaine. La sous-secrétaire d’État américaine Victoria Nuland a déclaré aux journalistes qu’il était « décevant d’entendre » la position du Kremlin.

La tenue d’exercices de tir par la Russie « va évidemment dans le sens opposé » de la désescalade souhaitée par Washington, a ajouté Mme Nuland. Dans le même temps, les Russes ont exhorté les États-Unis à ne jamais autoriser l’Ukraine à rejoindre l’OTAN. Vladimir Poutine a exigé des garanties de sécurité immédiates et affirme qu’il n’a pas l’intention d’envahir le pays. Toutefois, il affirme que la Russie est « provoquée » par les pays occidentaux.

Lire aussi :  Annonce de dernière minute : le président Joe Biden s'engage à aider l'Ukraine à stopper l'agression russe
Article précédentLes vétérans britanniques demandent le retrait des titres militaires du prince Andrew.
Article suivantCOVID-19 frappe à la tête de l’Eglise orthodoxe. Un patriarche infecté par un coronavirus