Accueil Internationales La Russie ne plaisante pas : elle effectue des exercices à balles...

La Russie ne plaisante pas : elle effectue des exercices à balles réelles, y compris près de l’Ukraine.

74
0

Au milieu des pourparlers de paix de Genève, dont la Russie a salué le sérieux, le signal des Russes se précise après que quelque 3 000 soldats ont commencé mardi des exercices à balles réelles dans des régions de l’ouest de la Russie, y compris près de l’Ukraine, dans un contexte de tensions avec l’Alliance de l’Atlantique Nord, rapportent les agences de presse Interfax et Reuters.

Des exercices militaires sont menés dans la région de Smolensk, près de la frontière avec le Belarus, ainsi qu’à Voronezh, Belgorod et Bryansk, près de l’Ukraine, selon le commandement militaire du district militaire occidental de la Russie. Les exercices impliquent 3 000 militaires et 300 véhicules et systèmes militaires, dont des chars T-72B3, rapporte epicnews.ro.

Lire aussi :  Alec Baldwin parle de la tragédie de Rust : les idées fausses !

La Russie effectue des exercices à balles réelles dans l’ouest du pays, alors que les États-Unis lui ont demandé de retirer plus de 100 000 soldats de sa frontière avec l’Ukraine.

Les États-Unis ont exhorté la Russie à retirer les quelque 100 000 soldats déployés près des frontières de l’Ukraine. L’Alliance de l’Atlantique Nord a prévenu qu’une éventuelle attaque russe contre l’Ukraine aurait des conséquences importantes.

Le président ukrainien Volodimir Zelenski a proposé mardi de tenir un nouveau sommet de type Normandie avec la Russie, la France et l’Allemagne afin de trouver une solution politique au conflit séparatiste dans l’est de l’Ukraine.

Lire aussi :  Poutine maintient Washington à la dérive alors que les États-Unis et leurs alliés luttent pour empêcher l'invasion de l'Ukraine.

Les États-Unis ont proposé à la Russie, lors de la réunion de Genève, des mesures visant à améliorer la stabilité stratégique, notamment la question des systèmes de missiles balistiques, tandis que la délégation russe a insisté sur les garanties juridiques de l’Alliance de l’Atlantique Nord.

Article précédentFelix Auger-Aliassime espère que la victoire du Canada à la Coupe ATP inspirera les enfants à la maison
Article suivantL’ONU lance l’appel le plus important jamais lancé pour l’aide à l’Afghanistan