Accueil Internationales La Turquie, perturbée par l’ingérence de l’Union européenne dans son système juridique....

La Turquie, perturbée par l’ingérence de l’Union européenne dans son système juridique. Tout est lié à l’arrestation d’Osman Kavala.

74
0

La Turquie demande au Conseil de l’Europe de s’abstenir de prendre toute décision à son encontre. Selon un communiqué de presse signé par le ministère turc des Affaires étrangères, l’Europe prépare une sanction rare pour la détention sans procès de l’homme d’affaires turc notoire Osman Kavala, rapporte l’AFP. Bien que l’Europe ait lancé un avertissement en septembre, aucune mesure n’a été prise dans cette affaire.

Dans une déclaration publiée jeudi soir, les responsables turcs demandent à l’Union européenne de ne pas s’immiscer dans leur système juridique et de ne pas prendre de décision de sanction à leur égard.

Osman Kavala a été arrêté il y a quatre ans, mais l’homme d’affaires n’a toujours pas été jugé et est maintenu en détention jusqu’à une prochaine audience. L’homme d’affaires est accusé de chercher à déstabiliser la Turquie et risque une peine de prison à vie. Le Conseil de l’Europe a décidé d’agir et de s’impliquer dans cette affaire. En septembre, ils ont menacé Ankara d’une rare sanction à prendre lors de sa prochaine session si le chef de l’opposition n’est pas libéré d’ici là.

Lire aussi :  La Commission européenne fait marche arrière. Elle n'interdira pas le terme "Noël". "Veuillez indiquer où va la Commission que vous présidez !"

En réponse aux menaces proférées par l’Union européenne en septembre, un tribunal d’Istanbul a annoncé vendredi que la prochaine audience de l’homme d’affaires se tiendra à la mi-janvier.

Le Comité ministériel du Conseil de l’Europe s’est réuni mardi à Strasbourg, en France, et se réunira jusqu’à vendredi, date à laquelle il doit également se prononcer sur une éventuelle procédure d’infraction à l’encontre d’Ankara, qui a refusé de libérer Osman Kavala.

À l’approche du moment décisif, le ministère turc des affaires étrangères a décidé de publier une déclaration appelant l’Union européenne à ne pas intervenir dans le système judiciaire du pays. Ils demandent également qu’aucune sanction ne soit prise à leur encontre concernant l’affaire de l’homme d’affaires Osman Kavala et son arrestation.

Lire aussi :  Joe Biden va briguer un second mandat de président des États-Unis
Article précédentUn phénomène météorologique extrêmement rare ! Un photographe a risqué sa vie pour capturer cette image.
Article suivantOmicron a atteint 15 États américains en quelques jours
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !