Accueil Internationales L’Autriche a réduit d’un tiers les cas de Covid pendant le confinement

L’Autriche a réduit d’un tiers les cas de Covid pendant le confinement

37
0

L’Autriche met fin à son confinement national dimanche, mais les restrictions anti-Covid pour les personnes non vaccinées restent en place. Après les jours de quarantaine, on a constaté une réduction d’un tiers des cas de Covid.

À partir de dimanche, les personnes qui refusent de se faire vacciner ne pourront quitter leur domicile que pour se rendre au travail, faire des courses ou faire de l’exercice en plein air. Même là, les citoyens sont tenus de présenter un test Covid négatif tous les deux jours. L’accès à d’autres lieux sera interdit.

Le verrouillage en Autriche a réduit d’un tiers les cas de Covid

La vie reprendra lentement son cours normal pour les personnes qui ont été vaccinées ou qui ont récemment récupéré. Plusieurs régions d’Autriche ont assoupli les mesures pour les personnes vaccinées. Les concerts sont prêts à reprendre, les musées et les restaurants vont rouvrir, et les foires de Noël attendent les vaccinés.

Lire aussi :  La Russie veut des "garanties de sécurité" immédiates

Selon les données accumulées après les 20 jours de confinement, il y a eu une réduction d’environ un tiers des infections à Covid-19. Cependant, les hospitalisations restent au niveau où la population est encore considérée comme à risque. Les responsables craignent également qu’une nouvelle vague d’infections ne commence en janvier. L’Autriche a déjà signalé des cas d’Omicron et le nombre de malades devrait augmenter.

La nouvelle normalité risque de polariser davantage une nation qui a l’un des taux de vaccination les plus bas d’Europe occidentale. Quelque 72 % des Autrichiens ont désormais reçu au moins une dose de vaccin, contre 68 % il y a un mois. En outre, 69 % des personnes sont vaccinées selon le calendrier complet.

Le chancelier nouvellement nommé, Karl Nehammer, dirige depuis février les efforts visant à rendre les vaccins obligatoires. Les inconvénients risquent des amendes pouvant aller jusqu’à 3 600 euros, selon un projet de loi. Tous les groupes parlementaires sauf un soutiennent l’initiative.

Lire aussi :  Le risque d'un conflit majeur en Ukraine est réel, prévient l'OTAN.

L’exception est le Parti de la liberté, un parti d’extrême droite, qui a organisé une troisième manifestation dans le centre de Vienne samedi. Plus de 40 000 personnes ont pris part aux manifestations, selon Bloomberg.

Sans aller aussi loin que le projet autrichien, certains pays européens ont rendu les vaccinations obligatoires pour certaines professions. Elles visent les médecins, les enseignants ou les travailleurs du secteur public. La Grèce les rend également obligatoires pour les personnes de plus de 60 ans.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a demandé au bloc d’entamer des discussions sur les mandats, et les députés allemands pourraient également voter sur des exigences strictes dans les mois à venir.

Article précédentComment profiter des offres de casino en ligne
Article suivantLes extraterrestres sont devenus tabous. Une blague sur la fameuse Zone 51 met l’armée américaine sur les dents.