Accueil Dernières minutes ! Le deuil dans la politique mondiale ! La femme qui a écrit...

Le deuil dans la politique mondiale ! La femme qui a écrit l’histoire est morte

36
0

Hadiya Abbas a été une véritable révélation pour les dames et les messieurs du monde arabe. Elle a été la première femme à présider le parlement syrien en tant que chef de l’assemblée législative de 2016 à 2017.

La mort qui a secoué l’humanité

M. Abbas est décédé dans un hôpital militaire de la province orientale de Deir al-Zur, où il est né et où – entre 1988 et 1998 – il a fait partie de la direction régionale du parti Baas du président syrien Bachar al-Assad, selon SANA.

Elle est devenue un modèle, devenant la première femme à diriger le parti Baas depuis sa création. Hadiya a reçu le titre de chef de l’organe législatif du pays arabe en 2016.

Lire aussi :  Les États-Unis ont pris le téléphone : on demande à Poutine d'être "transparent". Les contacts sont préparés "au plus haut niveau".

Abbas était considéré comme un véritable combattant, titulaire d’un doctorat en ingénierie agricole de l’université d’Alep (nord) et était professeur d’université. Elle était admirée et appréciée pour avoir occupé plusieurs postes administratifs en lien avec le monde universitaire.

Le Parlement l’a rappelée pour cause d’inactivité. Elle a eu un parcours difficile, étant la seule femme dans une foule d’hommes.

Elle a combattu de toutes ses forces

En 2017, la révélation féminine a déclaré dans une interview avec la publication « Al-Watan » que lors de ses tournées et apparitions dans différents endroits, elle a travaillé pour montrer la guerre en Syrie menée par des groupes terroristes de plus de 100 pays. Abbas a ajouté que cette guerre est financée et soutenue par des pays coloniaux, qui enfreignent les règles et n’ont aucune moralité. Elle lutte contre le terrorisme.

Lire aussi :  Les tensions s'accroissent entre les États-Unis et la Russie ! Les Américains portent de graves accusations sur les actions de la Russie

« La défunte avait un parcours honorable dans le domaine des affaires publiques, étant la première femme à occuper le poste de président de l’Assemblée », a déclaré le gouverneur.

« Abbas était connue pendant ses mandats pour son patriotisme et sa loyauté envers la Syrie, elle a fait son travail et rempli ses fonctions », a-t-il déclaré.

Article précédentLa Pologne se prépare à attaquer : Des migrants formés par la Biélorussie pour utiliser des armes. Intervention de l’OTAN demandée
Article suivantPoutine perd face à Erdogan : c’est dangereux. Des États turcs unis ont été créés
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^