Accueil Sciences Le Japon ouvrira ses routes aux voitures autonomes en 2023

Le Japon ouvrira ses routes aux voitures autonomes en 2023

878
0

Lorsque nous parlons de voitures autonomes, nous pensons très probablement à des systèmes de pilotage automatique aussi imparfaits que le pilote automatique de Tesla Motors. Mais le Japon sait qu’il en est autrement.

La technologie dans ce domaine a fait d’énormes progrès. Mais la réalité est que les événements qui finissent dans les journaux sont presque toujours les choses tragiques qui se produisent avec cette gamme de voitures électriques qui sont loin d’être considérées comme autonomes.

En fait, il est intéressant de noter qu’il existe au Japon une communauté d’ingénieurs et de scientifiques qui développent depuis longtemps des plates-formes et des systèmes permettant de tester l’efficacité réelle de ces mécanismes.

Le problème a atteint un tel degré qu’on a même installé des yeux réactifs sur les véhicules autonomes pour mesurer l’interaction entre les piétons et les véhicules afin d’améliorer la sécurité de tous.

Le chemin qu’ils ont parcouru est beaucoup plus long qu’en Occident et tout indique qu’ils sont prêts à faire le grand saut et à intégrer pleinement ce type de voitures sur leurs routes dans les villes.

Lire aussi :  La NASA a envoyé un Ipad lors de la mission Artemis I. Pourquoi faire ?

Le Japon ouvre la voie aux voitures autonomes en 2023

À partir d’avril 2023, le Japon, par l’intermédiaire de l’Agence nationale de police (NPA), mettra en œuvre une nouvelle réglementation dans son Code de la route pour les systèmes de conduite autonome.

Avec ce nouveau changement, les véhicules sans conducteur seront autorisés à circuler sur les voies publiques dans tout le pays, y compris dans les grandes métropoles qui le composent.

Toutefois, il convient de noter qu’une série de conditions obligeront les utilisateurs de ce type de technologie à superviser étroitement leur bon fonctionnement, en appliquant des mécanismes de suivi à distance par le biais de dispositifs de contrôle, ainsi qu’en affectant du personnel de surveillance pour prévenir les accidents.

Lire aussi :  Une voiture, des cendres humaines... les objets les plus étranges envoyés dans l'espace !

L’objectif de ces mécanismes est de pouvoir disposer d’un enregistrement multimédia audio et vidéo en temps réel de ce qui se passe dans le véhicule pendant son trajet. Mais cela obligera aussi indirectement à adopter des mesures supplémentaires à l’avenir en matière de cybersécurité.

Il reste encore quelques mois avant l’ouverture des routes aux voitures autonomes, et les entreprises intéressées devraient en profiter pour présenter leur plan d’exploitation à la commission de sécurité publique de chaque préfecture japonaise.

Les dimensions minimales autorisées pour les véhicules seront de 120 centimètres de long, par 70 centimètres de large et 120 centimètres de haut, à une vitesse maximale de six kilomètres par heure.

Les robots de livraison et les bus de tourisme seront les principaux véhicules de cette nouvelle ère pour les routes publiques du Japon, en particulier sur des itinéraires spécifiques dans les zones faiblement peuplées.

En tant que jeune média indépendant, Patrouilleurs des médias a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentLecanemab : un nouveau médicament prometteur contre la maladie d’Alzheimer
Article suivantVoici comment laver vos cheveux si vous voulez qu’ils deviennent super brillants et gorgés de vitalité
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^