Accueil Sport Le ministre australien de la Santé : refuser un visa à Novak...

Le ministre australien de la Santé : refuser un visa à Novak Djokovic était juste

17
0

Le ministre australien de la Santé Greg Hunt a qualifié le refus de visa de Novak Djokovic de « sévère » mais « juste ». Djokovic s’est envolé pour Melbourne le 5 janvier, mais a été retenu pendant neuf heures à l’aéroport de Melbourne avant d’être informé que son visa lui avait été refusé.

Djokovic a reçu l’ordre de quitter le pays, mais il a refusé de le faire. Les avocats de Djokovic sont en train de faire appel de cette décision. Mardi, Djokovic a annoncé qu’une dérogation médicale lui avait été accordée pour l’Open d’Australie.

« C’est dur, mais c’est juste », a déclaré Hunt. « Il y avait une dérogation fournie par le processus gouvernemental victorien, cela n’a clairement pas répondu aux normes de preuve exigées par la force frontalière australienne ».

Lire aussi :  Novak Djokovic interdit d'entrée en Australie pour trois ans

Scott Morrison a confirmé la nouvelle concernant Djokovic

Le Premier ministre australien Morrison a reconnu que personne n’était au-dessus des règles, pas même Djokovic, 20 fois champion du Grand Chelem.

« Le visa de M. Djokovic a été annulé. Les règles sont les règles, surtout quand il s’agit de nos frontières. Personne n’est au-dessus de ces règles. Notre politique frontalière forte a été essentielle pour que l’Australie ait l’un des taux de mortalité par COVID les plus bas du monde », a tweeté Morrison.

Avant que le visa ne soit refusé à Djokovic, le président serbe Aleksandar Vucic a contacté les autorités australiennes et leur a demandé de ne plus « harceler » Djokovic « Je viens de parler à Novak Djokovic au téléphone.

Lire aussi :  Daniil Medvedev a partagé ce qu'il a fait lorsque la Russie a remporté la Coupe Davis en 2006

J’ai dit à notre Novak que toute la Serbie était avec lui et que nos autorités prenaient toutes les mesures nécessaires pour mettre fin au harcèlement du meilleur joueur de tennis du monde dans les plus brefs délais. Conformément à toutes les normes du droit public international, la Serbie se battra pour Novak Djokovic, pour la justice et la vérité.

Pour le reste, Novak est fort, comme nous le connaissons tous », a déclaré le président serbe Aleksandar Vucic dans un post Instagram. Les chances de Djokovic de concourir pour un record lors du 10e Open d’Australie en janvier ne sont pas très grandes actuellement.

Article précédentAlize Cornet tient des propos inquiétants lorsqu’on l’interroge sur Peng Shuai
Article suivantEnregistrez les infections. Omicron frappe durement l’Europe. Quels sont les pays les plus touchés ?
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^