Accueil Internationales Le pays qui reste interdit aux étrangers jusqu’à Noël. Les autorités prolongent...

Le pays qui reste interdit aux étrangers jusqu’à Noël. Les autorités prolongent l’interdiction par crainte d’Omicron

70
0

Les autorités israéliennes ont décidé de prolonger de dix jours l’interdiction faite aux étrangers d’entrer dans le pays en raison des craintes suscitées par la propagation de la nouvelle variante Omicron du coronavirus.

Israël a prolongé de 10 jours l’interdiction faite aux étrangers d’entrer dans le pays.

L’interdiction initiale devait expirer dans la nuit de dimanche à lundi. Sa prolongation signifie que les frontières resteront fermées aux étrangers jusqu’à l’approche de la période de Noël, selon une déclaration publiée jeudi soir par le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz.

Il étend également la mesure selon laquelle toutes les personnes revenant en Israël de n’importe quel pays, y compris les Israéliens vaccinés, seront mises en quarantaine pendant au moins trois jours après leur arrivée. L’extension de la mesure de quarantaine doit également recevoir le « feu vert » des membres de la commission parlementaire de la santé, selon le communiqué du gouvernement.

Lire aussi :  13 migrants sont morts après un naufrage dans les eaux grecques

En Israël, les premiers cas d’infection par Omicron, la nouvelle variante du SRAS-CoV-2 classée par l’OMS comme « préoccupante », ont été détectés fin novembre.

L’objectif est de suivre l’augmentation de l’immunité

Selon Sigal Regev Rosenberg, PDG de Meuhedet Health Services, les Israéliens pourraient avoir besoin d’un quatrième vaccin contre le COVID-19 dans les deux prochains mois.

Dans une interview mardi, Sigal Regev Rosenberg, a annoncé que six mois après la deuxième injection « nous avons vu qu’il n’y avait pas d’anticorps. J’ai constaté une augmentation des infections. Donc, oui, il se peut que nous en arrivions là à nouveau », a-t-elle ajouté. « Les entreprises pharmaceutiques décideront de ce qu’il faut faire et comment le faire. Nous aurons peut-être besoin d’un quatrième vaccin dans quelques mois. »

Lire aussi :  Scandale politique international. Le président serbe affirme que Djokovic a été torturé en Australie

M. Rosenberg a également déclaré que le pays devrait veiller à viser une immunité accrue, mais garder le pays ouvert et s’abstenir d’imposer des sanctions ou des restrictions aux personnes non vaccinées.

« Ils ne devraient pas être limités, mais les vaccinés devraient quand même avoir certains privilèges », a déclaré Regev Rosenberg. « Le ministre Lieberman a dit que l’économie devait rester ouverte, que les gens devaient continuer à travailler… C’est à cela qu’il faut penser. »

Article précédentEmma Raducanu envisage de passer son permis moto
Article suivantLes États-Unis, le meilleur endroit pour blanchir de l’argent
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !