Accueil Internationales Le Pentagone tire la sonnette d’alarme. Quelle est la stratégie qu’il a...

Le Pentagone tire la sonnette d’alarme. Quelle est la stratégie qu’il a développée pour la défense des États-Unis

102
0

On se souvient de Kendall pour sa tentative d’exercer un pouvoir directif sur la manière dont ces entreprises utilisaient leurs fonds de R&D. Il s’agissait d’une tentative d’améliorer la qualité de la recherche. De plus en plus, le ministère de la défense a cherché à contourner le secteur de la défense et à s’adresser directement au monde commercial, qu’il percevait comme agile, innovant et efficace.

Le Pentagone veut que ces entreprises dépensent plus d’argent pour développer des produits de pointe. Mais sans une perspective raisonnable d’un programme de production qui génère un flux de revenus et de bénéfices, quelle incitation y a-t-il pour une entreprise à risquer ses propres fonds ?

Il existe une pratique consistant à structurer les contacts sur la base de la norme de la proposition de prix technique la plus basse. Les entreprises qui soumissionnent pour ces contrats doivent seulement démontrer le niveau minimum de compétence. Le fait de fournir un meilleur produit et un service de haute qualité ou de proposer une solution plus innovante n’augmente pas les chances de succès d’un soumissionnaire. Au contraire, tout investissement dans du personnel qualifié ou toute dépense pour développer une nouvelle solution réduit les chances de gagner.

Lire aussi :  Joe Biden va briguer un second mandat de président des États-Unis

Pendant longtemps, les dirigeants du Pentagone ont apparemment refusé d’accepter le simple fait que ces entreprises privées ont besoin d’incitations adéquates pour innover ou améliorer les processus de production. Les investissements dans la recherche, le développement et l’infrastructure sont des coûts qu’une entreprise doit croire qu’elle pourra au moins récupérer une fois que son invention sera commercialisée. Si une entreprise est vraiment chanceuse, elle peut même tirer un bénéfice de ses efforts.

L’industrie de la défense a besoin d’un partenaire

Les marges bénéficiaires dans le secteur de la défense ont toujours été nettement inférieures à celles de nombreux autres secteurs de l’économie américaine. La principale raison pour laquelle les dépenses de R&D des entreprises du secteur des TI et des logiciels sont tellement plus élevées que celles des entreprises de l’aérospatiale et de la défense est que les premières peuvent obtenir des retours sur investissement dix fois plus importants que les secondes.

La combinaison de la réduction des budgets de défense et de l’augmentation de la réglementation et de la surveillance a eu un effet étouffant sur la propension des entreprises de défense et d’aérospatiale à dépenser en R&D ou en infrastructure. En l’absence d’acquisitions, les entreprises se sont efforcées de récupérer leurs coûts et de réaliser des bénéfices.

Lire aussi :  Le dernier message d'Angela Merkel en tant que chancelière d'Allemagne. Le pays est sous la pression de la crise sanitaire

Cela n’avait aucun sens pour eux d’investir davantage dans la R&D s’il n’y avait aucune perspective d’augmentation des revenus. Comme l’a clairement indiqué le responsable d’un important centre de profits et de pertes pour l’une des plus grandes entreprises de défense des États-Unis, « je ne peux pas convaincre ma direction d’investir une partie de notre argent sans la perspective claire d’un programme d’acquisition ».

La principale responsable des achats du Pentagone, Ellen Lord, a proposé d’inciter l’industrie à répondre aux propositions en 60 jours ou moins et de réduire de moitié le temps nécessaire au gouvernement pour examiner les propositions et attribuer un contrat. Comme le temps est de l’argent pour ces entreprises, un processus contractuel plus rapide est important. L’industrie de la défense souhaite être plus agile, plus innovante et plus efficace. Mais elle a besoin que son unique client devienne un partenaire.

Article précédentCombien d’or y a-t-il dans le monde ?
Article suivantPremier pays dont l’ensemble de la population est vaccinée contre le COVID-19
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !