Accueil Internationales Le président du Kazakhstan a ordonné aux soldats de tuer les manifestants...

Le président du Kazakhstan a ordonné aux soldats de tuer les manifestants « terroristes ».

29
0

Le président du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev, a déclaré vendredi qu’il avait ordonné aux soldats de tuer les manifestants, les qualifiant de « terroristes ». Jusqu’à 20 000 « bandits » avaient attaqué la plus grande ville du pays.

Kassym-Jomart Tokayev a donné l’ordre de tirer pour faire face à de nouveaux troubles de la part de ceux qu’il appelle des bandits et des terroristes. Le chef de l’État a déclaré que ceux qui ne se rendraient pas seraient « détruits ».

Le président du Kazakhstan a donné l’ordre de tirer…

Les manifestants avaient pris Almatsi, la plus grande ville du pays. Selon le président, ils avaient détruit des biens publics. Ces manifestations interviennent après une semaine au cours de laquelle les protestations contre le prix des carburants se sont transformées en une vague de troubles à l’échelle nationale.

Lire aussi :  La Belgique fermera ses sept réacteurs nucléaires d'ici 2025

M. Tokayev a déclaré que, dans le cadre de l’opération « antiterroriste », il avait ordonné aux forces de l’ordre et à l’armée de « tirer pour tuer sans sommation ». Il a rejeté les appels à des pourparlers avec les manifestants. Le fonctionnaire a qualifié cette idée de « non-sens » et a déclaré qu’il n’avait aucun dialogue avec eux.

« Les militants n’ont pas déposé les armes. Ils continuent à commettre des crimes ou à s’y préparer. La lutte contre eux doit être menée jusqu’au bout. Quiconque ne se rend pas sera détruit », a déclaré M. Tokaev à la télévision d’État.

Moscou a envoyé des parachutistes

Les forces de sécurité semblent avoir repris les rues de la principale ville du Kazakhstan vendredi. Un jour après l’envoi par Moscou de parachutistes pour aider à écraser l’insurrection, la police patrouille dans les rues d’Almatsi jonchées de décombres. Des dizaines de personnes sont mortes et les bâtiments publics du Kazakhstan ont été pillés et brûlés.

Lire aussi :  Incendie au Japon. 27 personnes ont perdu la vie dans le brasier.

Elle est considérée comme la pire violence des 30 années d’indépendance. Moscou a déclaré que plus de 70 avions transportaient des troupes russes au Kazakhstan. Ils aident maintenant à contrôler le principal aéroport d’Almatsi.

Les manifestations qui ont commencé en réponse à une augmentation des prix du carburant se sont transformées en un mouvement généralisé contre le gouvernement et l’ancien dirigeant Nursultan Nazarbayev. Il a cédé la présidence à Tokayev il y a trois ans. Cependant, on pense que sa famille exerce toujours une influence à Nur-Sultan, la capitale construite à cet effet qui porte son nom.

Lire Patrouilleurs des médias sur sur Google News !

Article précédentTikTok a dépassé plusieurs sites web en 2021, dont Google.
Article suivantLa France intervient dans les plans de la Corée du Nord. Paris va-t-il lâcher Kim Jong-Un ?