Accueil Sciences Lecanemab : un nouveau médicament prometteur contre la maladie d’Alzheimer

Lecanemab : un nouveau médicament prometteur contre la maladie d’Alzheimer

1446
0

Un nouveau médicament prometteur contre la maladie d’Alzheimer, le Lecanemab, divise la communauté scientifique. Le remède, qui ralentit le déclin cognitif des patients atteints de la maladie d’Alzheimer a été dévoilé le mercredi 30 novembre avec les derniers résultats de leurs tests respectifs.

Si les résultats sont positifs, certains spécialistes mettent en garde sur la possibilité d’effets secondaires graves selon le rapport de Gizmodo.

Les essais du médicament expérimental ont été annoncés comme un “moment historique pour la recherche sur la démence”, mais avec un “mais” majeur : le décès de certains participants à la recherche.

Qu’est-ce que le lecanemab ? : Un anticorps monoclonal qui agit en éliminant activement la bêta-amyloïde, qui s’accumule dans le cerveau des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer..

Lire aussi :  Discutez avec Albert Einstein... grâce à une Intelligence Artificielle !

Que s’est-il passé lors du procès ?

Au cours d’un essai de 18 mois portant sur près de 1 800 personnes atteintes d’un Alzheimer précoce, ils ont découvert que le médicament a ralenti le déclin cognitif et fonctionnel de 27 %.

Susan Kohlhaas, directrice de la recherche à Alzheimer’s Research UK, a expliqué : “…C’est la première fois qu’un médicament s’avère capable de ralentir la maladie dans le cerveau et de retarder le déclin de la mémoire lors d’essais cliniques.”

“Bien que les bénéfices soient faibles et que les effets secondaires soient importants, cela marque l’arrivée d’un traitement qui peut retarder l’évolution de la maladie d’Alzheimer. Malgré toute cette effervescence, il reste de nombreuses questions et de nombreux défis à relever.”a-t-il ajouté.

Face à ces résultats, l’ombre d’un certain nombre de décès dans les essais entoure la recherche. En outre, on se demande si le médicament est sûr pour certains patients, notamment ceux qui prennent des anticoagulants. Six patients traités par le lécanemab ont subi des accidents vasculaires cérébraux.

Lire aussi :  Des fossiles d'éléphants vieux de plus de 12 000 ans découverts au Chili

Une femme de 65 ans est décédée d’une hémorragie cérébrale massive que certains chercheurs relient au lécanemab, tandis que l’autre personne décédée était un homme de 80 ans qui prenait un anticoagulant pour un problème cardiaque..

Pour leur part, Biogen et Eisai, la société à l’origine du médicament, affirment qu’aucun des décès n’était directement lié au traitement et que le nombre de décès dans le groupe placebo et le groupe traité au lécanemab était similaire.

En tant que jeune média indépendant, Patrouilleurs des médias a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News

Article précédentPour moins de 20 euros chez Lidl, cette tondeuse Braun BT3240 est également livrée avec un rasoir Gillette en cadeau.
Article suivantLe Japon ouvrira ses routes aux voitures autonomes en 2023
Penseur incurable. Un spécialiste de la bière, car belge d'origine. Défenseur de la culture pop, je suis patrouilleur de médias depuis les débuts ! ^^