Accueil Vie Pratique Les bougies sont mauvaises pour l’environnement : conseils pour des alternatives plus...

Les bougies sont mauvaises pour l’environnement : conseils pour des alternatives plus durables à Noël

393
0

Les bougies peuvent être très polluantes, car elles produisent beaucoup de déchets et la paraffine utilisée pour les fabriquer est dérivée du pétrole.

Les bougies peuvent être très polluantes, car produisent beaucoup de déchets et la paraffine utilisée pour les fabriquer est dérivée du pétrole. Mais existe-t-il une alternative plus écologique ?

Comme le sapin ou la crèche, les bougies sont un symbole des festivités de Noël et une décoration très répandue dans de nombreux foyers : elles éclairent la table dressée, signalent le passage des dimanches de l’Avent et donnent une lueur douce et chaleureuse au salon décoré de manière festive. Malheureusement, l’atmosphère magique qu’elles nous procurent n’est pas du tout respectueuse de l’environnement et entraîne également de nombreux déchets : la cire des bougies est fabriquée à partir de paraffine (un dérivé du pétrole) ou stéarine (dérivés de l’huile de palme et donc indirectement liés au phénomène de déforestation), des matériaux très nocifs pour l’environnement ; de plus, le support en aluminium jetable qui les accompagne souvent constitue également un déchet à éliminer. Comment rendre cette belle décoration plus respectueuse de l’environnement ?

  • Choisissez des bougies “nues”.c’est-à-dire sans le support en aluminium, qui finira à la poubelle lorsque la bougie sera usée. Vous réduirez ainsi la quantité de déchets liés à l’allumage des bougies d’allumage. Pour remplacer le bougeoir en aluminium, vous pouvez choisir d’acheter un bougeoir en verre ou en acier : ces bougeoirs sont fabriqués à partir de matériaux plus durables et, surtout, réutilisables, de sorte qu’aucun déchet n’est créé.
  • Faites attention à la liste des ingrédients. Comme nous l’avons expliqué, la paraffine qui compose la plupart des bougies est très polluante, car elle est dérivée du pétrole. Il est préférable d’opter pour des bougies fabriquées avec des huiles végétales issues de l’agriculture durable ou de la cire d’abeille. Il existe également des bougies chauffe-plat biologiques fabriquées à partir de graisses usées et de matières premières renouvelables, qui n’utilisent ni combustibles fossiles ni produits chimiques.
  • Utiliser avec parcimonie. N’attendez pas que les bougies s’éteignent, mais pensez à les éteindre chaque fois que vous quittez la pièce ou lorsqu’elles ne sont pas nécessaires : de cette façon, en plus d’éviter le risque de provoquer des incendies domestiques, vous produirez moins de déchets car les bougies dureront plus longtemps.
  • Jetez les vieilles bougies de manière appropriée. Si vous avez déjà des bougies traditionnelles à la maison (peut-être achetées l’année dernière), ne les jetez pas ! Vous pouvez utiliser la cire pour créer de nouvelles bougies (vous trouverez ICI quelques conseils sur la façon de procéder) : soyez créatif en les parfumant avec des huiles essentielles naturelles, décorez-les avec des fleurs séchées, des bâtons de cannelle ou des tranches d’orange séchées – elles peuvent devenir un merveilleux cadeau. fait à la main à offrir aux amis et à la famille.
  • Non aux bougies chauffe-plat à LED. Si vous pensez que les “fausses” bougies – c’est-à-dire celles qui sont fabriquées en plastique et équipées d’une petite ampoule qui simule la flamme des vraies bougies – peuvent être une alternative plus respectueuse de l’environnement, vous commettez une grave erreur : les bougies LED, en plus d’être fabriquées en plastique et donc polluantes, fonctionnent avec des piles et ne doivent donc pas être considérées comme plus écologiques que les bougies de cire ordinaires.
Lire aussi :  Pesticides dans les biscuits : voici la marque qui en contient le plus, selon un nouveau test !

Suivez-nous sur Télégramme | Instagram | Facebook | TikTok | Youtube

Article précédentLa mer Méditerranée a la fièvre : des eaux jamais aussi chaudes en plein automne, les images satellites sont effrayantes
Article suivantVentre dégonflé à 40 semaines, la nouvelle tendance TikTok à éviter
J'ai un diplôme en langues et cultures étrangères. J'ai toujours été consciente des problèmes environnementaux et j'ai cherché à adopter un mode de vie éco-responsable. À ma façon, j'essaie de minimiser mon empreinte écologique en faisant des choix responsables qui respectent la nature qui m'entoure.