Accueil Internationales Les États-Unis sur la discussion des propositions de l’OTAN par la Russie

Les États-Unis sur la discussion des propositions de l’OTAN par la Russie

69
0

La porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré că: « Il n’y aura pas de discussion sur la sécurité européenne sans les alliés et partenaires européens ».

M. Psaki a fait référence à des propositions soumises à Washington et présentées publiquement par Moscou auparavant sur des accords qui limiteraient l’influence militaire américaine dans le voisinage de la Russie, rapportent l’AFP et Reuters.

« Nous avons réussi pendant des décennies à négocier avec la Russie sur les questions de sécurité… Il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions pas continuer sur cette voie, mais nous le ferons en partenariat et en coordination avec nos alliés et partenaires européens », a déclaré Jen Psaki dans une déclaration aux journalistes à bord de l’avion du président Joe Biden pour une brève visite en Caroline du Sud.

Lire aussi :  Un officier de renseignement américain défend le Prince Andrew. "Il n'a jamais transpiré"

« Nous ne transigerons pas sur les principes fondateurs de la sécurité européenne, en particulier sur le fait que tous les pays ont le droit de décider de leur propre avenir et de leur politique étrangère sans influence extérieure », a-t-elle ajouté.

Inquiets du renforcement de la présence militaire russe à la frontière ukrainienne, les pays d’Europe de l’Est craignent un éventuel accord entre les grandes puissances qui rappellerait les périodes les plus sombres de l’histoire, écrit l’AFP. Ces pays qui se trouvaient autrefois dans la sphère d’influence de Moscou ont été refroidis par les commentaires du président américain Joe Biden, la semaine dernière, sur la recherche d’un éventuel « accord » entre les grandes puissances de l’OTAN et la Russie. Entre-temps, la Maison Blanche est revenue sur ces déclarations et a insisté sur l’idée de rester ensemble après avoir reçu une série de propositions de Moscou, rapporte Agerpres.

Lire aussi :  Les Ukrainiens sont préparés au conflit avec la Russie

Lisez aussi :

Lisez Patrouilleurs des médias sur Google News !

Article précédentLes investisseurs technologiques américains pensent être proches d’un remède contre le vieillissement
Article suivantLa décision radicale de la France a provoqué le chaos au Royaume-Uni. Demain tout change, les Britanniques piétinent pour traverser la Manche