Accueil High Tech Les Houthis ont tiré 430 roquettes et 851 drones sur l’Arabie saoudite...

Les Houthis ont tiré 430 roquettes et 851 drones sur l’Arabie saoudite depuis 2015, selon la coalition dirigée par l’Arabie saoudite.

92
0

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite qui combat au Yémen a déclaré dimanche 26 décembre que le groupe Houthi, aligné sur l’Iran, a tiré 430 missiles balistiques et 851 drones armés sur l’Arabie saoudite depuis le début de la guerre en 2015, tuant 59 civils saoudiens.

Le porte-parole de l’alliance saoudienne, le général Turki al-Malki, a déclaré que le mouvement allié à l’Iran utilisait l’aéroport de Sanaa comme base pour lancer des attaques contre le royaume, ce que les Houthis nient.

Les États-Unis ont approuvé la vente de 280 missiles à l’Arabie saoudite.

Le Yémen est en proie à la violence depuis 2014, lorsque les Houthis ont pris le contrôle de la capitale Sanaa et évincé le gouvernement internationalement reconnu d’Abd-Rabbu Mansour Hadi. L’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont intervenus contre le mouvement Houthi en 2015, mais la guerre est au point mort depuis des années, tuant des dizaines de milliers de Yéménites, principalement des civils.

Lire aussi :  Qui a financé les "manifestations spontanées" au Kazakhstan ?

L’Arabie saoudite fait l’objet de pressions de la part de ses alliés occidentaux pour qu’elle lève le blocus des ports du Yémen et de l’aéroport de Sanaa, qui a largement contribué à ce que les Nations unies appellent la pire crise humanitaire au monde. La levée du blocus était également une condition pour que les Houthis entament des pourparlers de cessez-le-feu.

M. Malki a démenti l’existence d’un blocus du Yémen, ajoutant que l’aéroport de Sanaa reste ouvert aux vols des Nations unies et aux vols humanitaires.

Le conflit est largement considéré comme une autre guerre par procuration entre les rivaux du Moyen-Orient que sont l’Arabie saoudite et l’Iran. M. Malki a partagé avec les journalistes des vidéos selon lesquelles des conseillers militaires du groupe chiite libanais Hezbollah, soutenu par l’Iran, aidaient les Houthis au Yémen. Le Hezbollah et les Houthis nient que le groupe libanais joue un rôle dans cette guerre.

Lire aussi :  Les meilleurs cadeaux pour hommes pour Noël en 2021
Article précédentLa Russie a fermé le plus important centre des droits de l’homme du pays.
Article suivantLa police de Hong Kong fait une descente dans la publication pro-démocratique Stand News