Accueil Internationales Les mesures visant à limiter la propagation du COVID-19 ont provoqué un...

Les mesures visant à limiter la propagation du COVID-19 ont provoqué un tollé. Les Allemands descendent dans la rue et font entendre leurs doléances

100
0

La propagation extrêmement rapide de la variante Omicron a incité les autorités de plusieurs pays européens à prendre de nouvelles mesures pour limiter la propagation du virus. L’Allemagne est l’un des pays qui s’efforcent d’inciter les gens à se faire vacciner, mais cela semble être devenu gênant pour les antivaccinationnistes. Des protestations à grande échelle ont eu lieu dans les rues allemandes et certaines manifestations ont été interdites.

Des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour exprimer leurs griefs à l’égard des mesures imposées par les autorités. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes allemandes, dont Hambourg, Karlsruhe, Francfort, Freiburg et Düsseldorf, selon le rapport de la Commission européenne. Mediafax. Le plus grand mécontentement des manifestants concerne la possibilité d’introduire la vaccination obligatoire à partir de l’année prochaine.

Dans la ville d’Osnabrück, environ 2 000 personnes ont manifesté sous le slogan « Les droits fondamentaux ne sont pas négociables », selon la police. La ville de Düsseldorf a accueilli les manifestations du mouvement d’alliance « Dusseldorf prend position ». Parmi les slogans inscrits sur les pancartes figuraient « Dites NON à la vaccination obligatoire ! ». ou « Ne touchez pas à nos enfants ».

Lire aussi :  La femme qui a fait de l'un des grands romans de Jules Verne une réalité. La fiction a été vaincue

Les autorités de Berlin ont interdit l’une des manifestations, mais n’ont pas empêché les manifestants de rentrer chez eux.

Quant à la vaccination des enfants, une nouvelle campagne démarre bientôt en Allemagne. Les parents sont divisés en deux camps, dont certains sont contre la vaccination.

Les institutions de la ville de Greiz, dans l’État central de Thuringe, ont lancé des appels communs à la cohésion sociale et au respect face aux manifestations en cours. Samedi dernier, 14 policiers ont été blessés lors de manifestations à Greiz.

L’une des manifestations organisées en Allemagne, avec plus de 2 000 manifestants enregistrés, a été interdite par les autorités. La raison invoquée était qu’elle violait les règles du pandémonium, car les personnes qui descendaient dans la rue ne respectaient pas la distance sociale et ne portaient pas de masque de protection. Malgré ces décisions des fonctionnaires de Berlin, les gens ont continué à descendre dans la rue et à faire entendre leurs doléances.

Lire aussi :  Reine Elizabeth, message de Noël touchant. Les premières célébrations sans le prince Philip

La police de l’État de Saxe, dans l’est de l’Allemagne, a interdit les rassemblements organisés par Querdenker ou le groupe des « penseurs latéraux ».

La population allemande a un taux de vaccination relativement faible, ces derniers représentant 70 % de la population totale. Depuis le début de la pandémie, plus de 6,76 millions de cas d’infection par le SRAS-Cov-2 ont été signalés. En termes de décès, l’Allemagne a enregistré 108 000 décès depuis le début de la pandémie.

Article précédentVladimir Poutine tiendra une réunion du conseil d’administration du ministère russe de la Défense.
Article suivantLes États-Unis déconseillent aux citoyens de se rendre en Ukraine
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !