Accueil Internationales Les Pays-Bas doivent décider s’ils envoient davantage d’armes lourdes en Ukraine

Les Pays-Bas doivent décider s’ils envoient davantage d’armes lourdes en Ukraine

182
0

Les Pays-Bas évaluent la possibilité de fournir davantage d’armes lourdes à l’, a annoncé le Premier ministre néerlandais, cité par Reuters, selon blacknews.ro.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a déclaré mercredi que les Pays-Bas évaluaient la possibilité de se joindre à l’Allemagne, à la Belgique et à la Grande-Bretagne, entre autres, pour fournir davantage d’armes lourdes à l’Ukraine.

Les Pays-Bas décideront de l’opportunité de fournir des armes lourdes à l’Ukraine après les discussions entre le Premier ministre Mark Rutte et M. Zelenski.

M. Rutte a fait cette déclaration après un appel téléphonique avec le président ukrainien Volodimir Zelenski.

Au cours de la conversation, le Premier ministre néerlandais a fait le point sur l’évolution des hostilités dans la région de Donbas.

Lire aussi :  Vladimir Poutine, exposé ! Pourquoi la Transnistrie est-elle si importante pour la Russie ? Les révélations d'un général russe font le tour du monde

Les Pays-Bas ont fermé leur ambassade à Kiev le 20 février.

Les Pays-Bas ferment leur ambassade à Kiev et la transfèrent temporairement à Lviv. Le ministère néerlandais des Affaires étrangères (Pays-Bas) a décidé de déplacer temporairement le personnel de l’ambassade de Kiev à Lviv pour des raisons de sécurité, rapporte Reuters.

La semaine dernière, le gouvernement néerlandais a exhorté les citoyens néerlandais à quitter l’Ukraine. Tout comme les Américains, les Anglo-saxons, les Français, les Japonais et les Roumains.

Cette décision fait suite aux avertissements américains selon lesquels la pourrait lancer une attaque contre l’Ukraine à tout moment, rapporte Agerpres. Plusieurs pays ont transféré leurs diplomates de Kiev à Lviv, dans l’ouest de l’Ukraine. Une décision similaire a été prise par l’OTAN le samedi 19 février.

Lire aussi :  L'UE cible les services russes de crypto-actifs dans le cadre d'une nouvelle série de sanctions.

Suivez Patrouilleurs des médias sur Twitter, Facebook et Google News!

Article précédentAmazon annonce la prise en charge de l’ePub sur les Kindle d’ici la fin 2022
Article suivantQu’est-ce que Paris n’a pas vu ? Après la 90e minute, il n’y a que le Real Madrid… et d’autres équipes.