Accueil Internationales L’état d’urgence a été déclaré au Kazakhstan ! Des manifestants prennent d’assaut...

L’état d’urgence a été déclaré au Kazakhstan ! Des manifestants prennent d’assaut les bâtiments du gouvernement

55
0

La hausse soudaine des prix du gaz et du carburant a déclenché des manifestations massives au Kazakhstan. Mercredi, la situation est devenue incontrôlable, obligeant les autorités à déclarer l’état d’urgence dans tout le pays. Des foules indignées ont pris d’assaut les bâtiments gouvernementaux, y compris la télévision. Selon les rapports de l’AFP, certains bâtiments ont été incendiés.

Les agences de presse Interfax, TASS et RIA Novosti ont annoncé l’instauration de l’état d’urgence dans tout le pays, citant un communiqué diffusé par la télévision publique kazakhe, rapporte agerpres.ro.

Dans un premier temps, les autorités kazakhes ont déclaré l’état d’urgence local uniquement pour les zones où des manifestants violents ont commencé à prendre d’assaut les bâtiments gouvernementaux. Les régions touchées par les manifestations étaient Almati, la capitale économique du pays, la province de Mangystau et la capitale Nur-Sultan.

Mercredi, l’internet et les téléphones portables ont été bloqués dans toute la république soviétique.

Selon les médias locaux, les manifestants ont mis le feu à deux bâtiments officiels puis, vers l’après-midi, ils se sont dirigés vers la résidence présidentielle dans la capitale.

Des sources non confirmées affirment que les émeutes se sont étendues à tout le Kazakhstan, prenant le contrôle de l’aéroport d’Almatsi. Cependant, nous disposons de quelques informations officielles sur les vols de la compagnie russe Aeroflot. Ils ont annulé tous leurs vols de Moscou à Almatsi.

Lire aussi :  En Allemagne, des militants anti-vaccins ont comploté pour assassiner un premier ministre.

Une tentative a été faite pour apaiser la foule en renvoyant le gouvernement.

Avec la déclaration de l’état d’urgence local, le président Kassim-Jomart Tokayev a limogé le gouvernement pour tenter d’apaiser la foule. Des restrictions de circulation ont également été imposées entre 23h00 et 7h00.

« En tant que président et à partir d’aujourd’hui également en tant que président du Conseil de sécurité du pays, j’ai l’intention d’agir avec la plus grande fermeté », a prévenu M. Tokaev, s’exprimant en russe à la télévision publique, laissant pratiquement entendre que son prédécesseur, Nursultan Nazarbayev, avait été suspendu de ses fonctions de chef du Conseil de sécurité du pays. Tokayev a également écarté un neveu de Nazarbayev, qui était le numéro deux du Comité de sécurité de l’État, le successeur du KGB à l’époque soviétique.

Mardi soir, la police d’Almatsi a dispersé environ 5 000 manifestants à l’aide de grenades lacrymogènes. « Que le gouvernement démissionne ! » ou « Vieil homme, dehors ! », scandaient les manifestants, en référence à l’ancien président Nursultan Nazarbayev (81 ans).

Lire aussi :  VIDEO Ursula von der Leyen annonce que l'UE envoie des doses de vaccin en Afrique

Mercredi après-midi, les protestations ont tourné à la violence. Les manifestants ont pris d’assaut le bâtiment de l’administration municipale et ont réussi à pénétrer à l’intérieur. La police a tenté de les arrêter avec des grenades lacrymogènes, mais sans succès.

L’agence de presse russe Tass a déclaré que la résidence du président à Almaty, où des milliers de manifestants se sont rassemblés mercredi, était la proie des flammes.

Il y a des problèmes à l’aéroport

Entre-temps, tous les vols à destination et en provenance d’Almaty ont été temporairement annulés, a déclaré une source à Reuters, en raison de la situation à l’aéroport.

Au moins une compagnie aérienne internationale a confirmé avoir suspendu ses services vers la ville, mais Lufthansa, Qatar Airways et flydubai, qui assurent des vols réguliers vers le Kazakhstan, ont déclaré séparément qu’elles suivaient les événements.

Source : sky.com

La situation semble s’être détériorée après que trois états d’urgence locaux distincts aient été déclarés dans l’ancien État soviétique. Celles-ci se trouvent dans la capitale Nur-Sultan, l’ancienne capitale Almaty, ainsi que dans la province occidentale de Mangistau, où sont extraites la plupart des riches réserves de pétrole du pays.

Source : sky.com
Article précédentJoe Biden accuse Donald Trump d’avoir « attaqué la démocratie ».
Article suivantWTA Melbourne : Naomi Osaka et Simona Halep se qualifient pour les quarts de finale
25 ans et depuis 3 ans dans le Digital, je rédige aussi vite que mon ombre ^^ Fan de Rugby et de boxe, j'aime aussi l'Art et la Littérature !