Accueil Internationales L’Inde saisit des actifs de Xiaomi d’une valeur de 725 millions de...

L’Inde saisit des actifs de Xiaomi d’une valeur de 725 millions de dollars

142
0

L’Inde a déclaré samedi avoir saisi 725 millions de dollars sur les comptes bancaires locaux de la société chinoise Xiaomi Corp après qu’une enquête a révélé que le fabricant de smartphones avait effectué des transferts illégaux vers des entités étrangères, les faisant passer pour des paiements de redevances, note Reuters.

L’agence indienne de lutte contre la criminalité financière, l’Enforcement Directorate, a enquêté sur les pratiques commerciales de la société chinoise en rapport avec des violations présumées des lois indiennes sur les changes.

L’agence a déclaré samedi qu’elle avait saisi les avoirs bancaires de Xiaomi Technology India Private Limited après avoir constaté que l’entreprise avait envoyé l’équivalent de 55,5 milliards de roupies à trois entités basées à l’étranger, dont une entité du groupe Xiaomi, “sous la forme de paiements de redevances”.

Lire aussi :  Erdogan fait peur aux Grecs : "Si nous poursuivons la course aux armements entre la Grèce et la Turquie, nous ferons faillite".

“Ces montants énormes au nom de redevances ont été remis sur les instructions d’entités chinoises de leur groupe mère”, a déclaré la direction dans un communiqué.

Xiaomi n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire, mais a précédemment déclaré à Reuters qu’elle “coopérera avec les autorités dans leur enquête en cours pour s’assurer qu’elles disposent de toutes les informations nécessaires”.

Les actions de la direction signalent une surveillance croissante du fabricant chinois de smartphones, dont le bureau indien a été perquisitionné en décembre dans le cadre d’une enquête distincte sur des allégations d’évasion fiscale.

Plusieurs autres marques chinoises de smartphones ont également été perquisitionnées à cette époque.

Lire aussi :  Les Hongrois rompent les rangs dans l'UE ! La décision de faire le jeu de Vladimir Poutine. Comment ils vont payer le gaz russe

Reuters a rapporté le 12 avril que l’ancien directeur de Xiaomi en Inde, Manu Kumar Jain, a été convoqué pour être interrogé dans le cadre de l’enquête de la direction.

M. Jain, qui est actuellement vice-président mondial de Xiaomi, société basée à Dubaï, a comparu devant les enquêteurs au début du mois, selon une source.

Dans le cadre de l’enquête, la Direction de l’application des lois a également demandé à la société des détails sur les financements étrangers, les modèles d’actionnariat et de financement, les états financiers et des informations sur les principaux dirigeants de l’entreprise.

Suivez Patrouilleurs des médias sur Twitter, Facebook et Google News!

Article précédentCarlos Alcaraz parle de la célébrité retrouvée et de ses parents
Article suivantEmma Raducanu révèle sa façon de penser à Madrid après avoir dominé Kostyuk