Accueil Internationales L’initiative de Macron : une mission européenne commune en Afghanistan

L’initiative de Macron : une mission européenne commune en Afghanistan

75
0

Emmanuel Macron, président de la France, souhaite une mission européenne commune pour l’Afghanistan dans les meilleurs délais.

Plusieurs pays européens travaillent à l’ouverture d’une mission diplomatique conjointe en Afghanistan pour permettre à leurs ambassadeurs de rentrer chez eux, a déclaré samedi le président français Emmanuel Macron.

Les États-Unis et d’autres pays occidentaux ont fermé leurs ambassades et retiré leurs diplomates lorsque les talibans ont pris Kaboul.

« Nous pensons à une organisation entre plusieurs pays européens (…) un lieu commun pour les Européens, permettant à nos ambassadeurs d’être présents », a déclaré M. Macron à des journalistes à Doha avant de se rendre à Djeddah en Arabie saoudite.

Lire aussi :  Poutine entre en guerre avec l'Occident : Ce sera différent de ce que nous pensions. "L'OTAN doit être prête"

Macron veut cette mission européenne en Afghanistan, malgré la réticence des États-Unis et d’autres pays à reconnaître le régime des Talibans.

Les États-Unis et les États européens hésitent à reconnaître officiellement les talibans comme les dirigeants de l’Afghanistan, les accusant de ne pas avoir respecté leurs engagements en matière d’inclusion politique et ethnique.

« C’est une autre approche, ce n’est pas une reconnaissance politique ou un dialogue politique avec les talibans », a déclaré Macron, ajoutant que les questions de sécurité doivent encore être résolues, selon le Financial Daily.

Dans une déclaration faisant suite aux pourparlers avec les talibans il y a une semaine, l’Union européenne a laissé entendre qu’elle pourrait ouvrir une mission dans le pays dans un avenir proche.

Lire aussi :  L'UE enregistre la première baisse des exportations de vins mousseux depuis dix ans

« La délégation de l’UE a souligné que la possibilité d’établir une présence minimale à Kaboul dépendra directement de la situation en matière de sécurité ainsi que des décisions des autorités de facto permettant à l’UE d’assurer une protection adéquate de son personnel et de ses locaux », précise l’institution.

La France a annoncé séparément vendredi qu’elle avait effectué une mission d’évacuation en Afghanistan avec l’aide du Qatar, faisant sortir plus de 300 personnes, principalement des Afghans, du pays.

Article précédentChaos à la Maison Blanche, la presse est en alerte. Biden doit être remplacé. Pas Kamala Harris. Qui est le mystérieux successeur
Article suivantLe pape François en visite en Grèce