Accueil Internationales L’Iran jette de l’huile sur le feu en testant des missiles de...

L’Iran jette de l’huile sur le feu en testant des missiles de croisière

197
0

Mardi, l’ a effectué des exercices militaires de grande envergure dans le sud du pays et a testé des missiles de croisière. Elles interviennent dans un contexte de tensions liées au programme nucléaire du pays.

Au moins cinq missiles de croisière ont été lancés. Des drones d’attaque ont également été testés, rapporte l’agence semi-officielle Tasnim, citée par Mediafax.

Le commandant des forces navales des gardiens de la révolution, le général Ali Reza Tangsiri, a déclaré que des missions visant à contrer les attaques sur le littoral iranien, de la frontière irakienne au détroit d’Ormuz, ont été simulées.

“C’est un message de sécurité, de paix et d’amitié” aux nations régionales, a-t-il souligné.

Les exercices militaires ont commencé lundi. Elles interviennent dans un contexte de blocage des négociations avec l’Occident sur la relance de l’accord nucléaire de 2015.

Israël a déclaré qu’afin d’empêcher Téhéran de fabriquer des armes atomiques, les installations nucléaires du pays pourraient être attaquées.

Lire aussi :  L'Union européenne gaspille l'argent des contribuables. Des milliards d'euros vont à des organisations suspectes

Les responsables iraniens sont d’avis que toute attaque israélienne ne pourrait se concrétiser sans le soutien des États-Unis. “Toute attaque israélienne devra être approuvée et soutenue par les États-Unis”, a déclaré Gholamali Rashid, chef du commandement central de l’armée iranienne, selon antena3.ro.

“Si ces menaces sont mises à exécution, les forces armées de la République islamique lanceront des attaques écrasantes contre tous les centres, bases, chemins et espaces utilisés, sur la base de ses plans opérationnels entraînés”, a-t-il averti.

L’Iran a testé des missiles de croisière dans le sud du pays après le cycle de négociations nucléaires entre Vienne et l’Iran

Le septième cycle de négociations nucléaires à Vienne entre l’Iran et les puissances mondiales qui font partie de l’accord abandonné par les États-Unis en 2018 s’est achevé vendredi avec des progrès modestes. Les pourparlers devraient reprendre dans les prochains jours avant la fin de cette année.

Lire aussi :  Réponse aux sanctions occidentales. La Russie restreint l'accès au gaz noble. Les avantages que Moscou recherche

L’Iran et les puissances occidentales ont jusqu’à présent été en désaccord dans les discussions sur les sanctions à lever et les mesures à prendre par l’Iran pour limiter son programme nucléaire.

Israël a exhorté la communauté internationale à ne pas assouplir les sanctions contre l’Iran : “un Iran doté de l’arme nucléaire entraînera tout le Moyen-Orient dans une course aux armements atomiques. Nous nous retrouverons dans une nouvelle guerre froide, mais cette fois la bombe sera entre les mains de fanatiques religieux engagés dans des activités terroristes. La communauté internationale doit empêcher cela en imposant des sanctions plus sévères, en exerçant une surveillance plus étroite et en menant toutes les négociations en position de force”, a récemment déclaré le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid.

Lisez Patrouilleurs des médias sur Google News !

Article précédentEmma Raducanu parle de sa relation avec ses parents
Article suivantAlexander Zverev : “Battre Novak Djokovic à Tokyo et à Turin m’a …