Accueil Internationales L’ONU appelle les manifestants et les forces spéciales au Kazakhstan à rester...

L’ONU appelle les manifestants et les forces spéciales au Kazakhstan à rester « calmes ».

36
0

Les Nations unies (ONU) ont appelé les manifestants et les troupes impliquées dans les violences au Kazakhstan à faire preuve de retenue et à rester calmes.

L’ONU lance un appel au calme dans un contexte de violence au Kazakhstan

Après que de nouveaux affrontements ont éclaté jeudi, les Nations unies ont appelé la population à « s’abstenir de toute violence », a ajouté Stephane Dujarric, porte-parole de l’ONU, devant les journalistes à New York :

« Ce qui est clair, c’est que toutes les manifestations doivent être pacifiques. Les gens ont le droit d’exprimer leurs doléances. Cela doit se faire de manière pacifique, et les forces de sécurité doivent protéger ce droit. Et ils ont l’air et agissent avec retenue. »

Lire aussi :  Changement de stratégie. Alors que les espoirs d'un accord nucléaire s'estompent, la menace iranienne s'accroît.

La Russie a envoyé des parachutistes dans la nuit pour réprimer un soulèvement national dans l’un des anciens alliés soviétiques les plus proches de Moscou. Dans la ville principale d’Almati, la police a déclaré avoir tué des dizaines de manifestants. Selon les autorités, au moins 18 membres des forces de sécurité sont morts, dont deux ont été retrouvés décapités. Plus de 2 000 personnes ont été arrêtées.

Des troupes parachutistes ont déjà été envoyées par la Russie au Kazakhstan dans le cadre d’une force de maintien de la paix. Ils ont répondu à l’appel à l’aide lancé par le président kazakh dans le cadre des manifestations et des troubles qui se déroulent depuis quatre jours dans la plus grande ville du pays.

Lire aussi :  Ambassade des États-Unis à Bucarest : la Russie doit rejoindre le reste du monde au XXIe siècle

Lisez Patrouilleurs des médias sur Google News !

Article précédentTesla est critiqué pour avoir ouvert un showroom dans la région chinoise du Xinjiang.
Article suivantAnniversaire d’un dictateur. Le leader communiste Kim Jong Un a 38 ans